XV de France

Pourquoi la France doit gagner contre les Samoa...

La France en termine samedi, contre les Samoa au Stade de France, avec ses tests de novembre. Elle doit s’imposer. Voici pourquoi.

 
Pourquoi la France doit gagner contre les Samoa... - Rugby - XV de FranceIcon Sport
 

"Finir le travail". C’est un leitmotiv entendu en boucle cette semaine à Marcoussis. Seule une victoire contre les Samoa samedi à Saint-Denis validerait totalement des tests d’automne franchement réussis par le groupe de Philippe Saint-André. Une défaite et les deux très bonnes prestations face à l’Australie et l’Argentine auraient été vaines. "Faut pas gâcher mon bon Monsieur !". Terminer le mois de novembre invaincu lancerait définitivement le mandat de PSA sur de bonnes bases, un an à peine après sa prise de fonction, quand Marc Lièvremont, son prédécesseur, en quatre ans, n’avait jamais pu montrer d’aussi solides dispositions. "Gagner, c’est aussi important pour la suite de l’aventure de cette équipe", pensait le troisième ligne, Yannick Nyanga, revenu en grâce après cinq ans d’absence en bleu. Avec trois victoires d’affilée, la France ne serait plus cette nation imprévisible, capable des plus beaux exploits juste avant des échecs retentissants.

Le ranking

Même si les Français se sont largement facilités la tâche en s’imposant contre l’Australie (33-6) et l’Argentine (39-12) en suivant, en profitant ensuite des défaites de ses concurrents anglais et gallois, le ranking, objectif avoué des tests de novembre, n’est pas encore acquis. La France souhaite terminer quatrième nation au rang de l’IRB, le 3 décembre, au moment où seront tirées au sort les poules de la prochaine Coupe du monde en Angleterre. Elle est dans les clous en ce moment. Une victoire samedi et elle serait assurée de terminer quatrième. Une défaite et l’affaire ne serait pas complètement perdue. Au contraire. Il faudrait que celle-ci soit combinée de deux victoires des Anglais face à l’Afrique du Sud ce week-end et la Nouvelle-Zélande la semaine suivante. Deux véritables exploits pour scénario catastrophe que les Français refusent d’envisager. "On va gagner", soutenait cette semaine le jeune arrière Brice Dulin.

Assumer son rôle de favori

C’est ce que Philippe Saint-André a demandé à ses joueurs. Dans la tête du sélectionneur, la France est donc favori samedi, malgré les mises en garde qu’il a répétées cette semaine à propos de ses adversaires. Face à l’Australie, la France était clairement outsider, face à l’Argentine tout juste sortie d’un Four-Nation convainquant, c’était du 50-50. Là, même si les Samoa ont réalisé un exploit en s’imposant au pays de Galles le week-end dernier, la France doit s’imposer si la logique est respectée. Contrairement aux Gallois, les Bleus ont des arguments, notamment devant pour répondre au défi physique que vont leur imposer les Samoa. "Si l’on est aussi solide défensivement qu’on ne l’a été durant deux rencontres, pense l'ouvreur Frédéric Michalak, on aura des opportunités de contre-attaques, de jeu, et ça, on sait le faire". Il n’y a plus qu’à...

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |