Philippe SAINT ANDRE - XV de France conférence de presse - 13 juin 2013 - Icon Sport
 
XV de France

Nouvelle-Zélande-France: Philippe Saint-André a "envie de revoir Maxime Médard en tant que 15"

Saint-André a "envie de revoir Médard en tant que 15"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 13/06/2013 à 13:10 -
Par Rugbyrama - Le 13/06/2013 à 13:10
De la titularisation de Le Roux en passant par le repositionnement de Médard à l'arrière, Philippe Saint-André a justifié ses choix contre les All Blacks.
 

Avec trois changements dans le pack et la titularisation de Frédéric Michalak à l'ouverture, le manager du XV de France Philippe Saint-André n'a apporté que quelques retouches jeudi avant d'affronter une deuxième fois les All Blacks, samedi à Christchurch. Cinq jours après la courte défaite encaissée à l'Eden Park d'Auckland (23-13), Saint-André a donc maintenu son ossature. La principale surprise est venue de l'entrée en piste de Bernard Le Roux. Le troisième ligne sud-africain du Racing-Métro, 24 ans, fera ses débuts internationaux, remplaçant Fulgence Ouedraogo, victime d'une entorse à une cheville et forfait pour toute la tournée. "C'est un joueur qu'on suit car il a énormément d'activité, il est bon dans les zones de ruck, il a des qualités de jumper (sauteur en touche, ndlr), il a aussi un gabarit intéressant (1,97 m, 116 kg, ndlr)", a énuméré Saint-André, saluant au passage la prestation du joueur mardi, lors de la victoire face aux Auckland Blues (38-15).

La large revue d'effectifs effectuée face à la franchise du Super 15 a aussi permis de tester - et approuver - Nicolas Mas et Christophe Samson, deux nouveaux entrants dans le XV de départ. Le retour de l'expérimenté pilier droit (33 ans, 60 sélections), après deux mois de convalescence pour une blessure à un genou, devrait insuffler de la stabilité en mêlée fermée, un secteur en souffrance samedi dernier à l'Eden Park. Samson, sacré en finale du Top 14, il y a moins de deux semaines avec Castres, va lui apporter ses qualités dans l'alignement. Le deuxième ligne sera "capitaine de touche" pour sa cinquième sélection, ce qui repousse Sébastien Vahaamahina sur le banc. Hormis ces trois changements, le reste du pack a été reconduit autour du capitaine et troisième ligne Thierry Dusautoir.

Bastareaud sur le banc

Après avoir lancé l'ouvreur Camille Lopez dans le grand bain samedi dernier, Saint-André a cette fois fait le choix de "l'expérience" et "des automatismes" à la charnière, où Maxime Machenaud sera cette fois associé à Frédéric Michalak (30 ans, 65 sélections), leur sixième titularisation en commun. Dans l'esprit de l'encadrement, Michalak va également "couvrir le poste de demi de mêlée", glissant en 9 en cas de sortie de Machenaud, victime d'une béquille le week-end dernier et longtemps incertain. Cette inflexion justifie le choix de ne placer qu'un ouvreur sur le banc: le Castrais Rémi Talès, un des héros de la finale de Top 14 et qui pourrait pour l'occasion décrocher sa première sélection.

Parmi les trois-quarts, Saint-André a juste effectué un repositionnement stratégique, Yoann Huget passant de l'arrière à l'aile et Maxime Médard suivant le trajet inverse. "On avait envie de revoir Maxime Médard en tant que 15", a souligné PSA qui s'est dit séduit par la prestation du joueur mardi face aux Blues à ce poste. Wesley Fofana et Florian Fritz poursuivront leur association au centre et Adrien Planté sera récompensé d'une deuxième sélection à l'aile droite. Sur le banc, le Castrais Brice Dulin, couvrant les postes d'arrière et ailier, fait son apparition. Mathieu Bastareaud, sur lequel planait une incertitude en raison d'une petite élongation à une cuisse, est également retenu, de justesse. "Mais si j'avais fait ma composition hier (mercredi) je ne l'aurais probablement pas retenu", a souligné Saint-André qui "espère qu'il pourra apporter énormément en fin de match".

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×