Michalak - France Samoa - 24 novembre 2012 - AFP
 
Article
commentaires
XV de France

Michalak: "On s’est fait beaucoup dominer"

Michalak: "On s’est fait beaucoup dominer"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/11/2012 à 11:15 -
Par Rugbyrama - Le 25/11/2012 à 11:15
Encore excellent samedi, l’ouvreur du XV de France, Frédéric Michalak n’en oublie pas que les Bleus ont vraiment souffert face à la puissance des Samoans.

Les Bleus ont rempli leur mission: remporter leurs trois tests d’automne et ainsi figurer au quatrième rang du classement IRB, leur offrant le statut de tête de série lors du tirage au sort du Mondial 2015. Mais la dernière victoire face aux Samoa n’a vraiment pas été simple à décrocher. Et la copie est bien moins brillante que celles rendues face à l’Australie et l’Argentine. Frédéric Michalak, encore étincelant en chef d’orchestre et principal artisan du succès tricolore samedi (19 points) ne le nie pas. "Cela a été très dur, ils nous ont dominés, ils nous ont menés. L'objectif était de gagner les trois rencontres: sur les deux premiers matches, on a surpris pas mal de monde, on a pas mal dominé nos adversaires. Sur ce match-là, on s'est fait beaucoup dominer, je trouve". Et de confirmer que les Bleus peuvent s’améliorer: "Ça montre qu'on a encore du boulot".

"On pensait qu'on ferait la différence en fin de match"

Dominés dans la possession du ballon, les Bleus ont dû s’arc-bouter en défense. Et résister à la puissance des Samoans. Toutefois, Michalak précise que le XV de France ne s’est jamais affolé, conscient qu’avec un peu de maîtrise le succès serait au bout. "Il y a eu un peu de flottement en début de match mais on a senti en fin de première mi-temps que dès qu'on prenait des initiatives, ils commençaient à craquer en face. On pensait qu'on ferait la différence en fin de match, on les voyait moins se déplacer. Après, on n'a peut-être pas eu les bons gestes au bon moment pour finir des actions". Au final, l’essentiel est assuré. Les Bleus restent sur une série de quatre succès consécutifs. Tout bon pour la confiance.