XV de France - Mars 2013 - DPPI
 
Article
commentaires
XV de France

Les enjeux des Tests d’automne: La France

Les enjeux des Tests d’automne: La France

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 07/11/2013 à 14:26 -
Par Midi Olympique - Le 07/11/2013 à 14:26
A l’occasion des tests d’automne qui débutent ce week-end, notre site vous propose un tour des enjeux, nation par nation. Aujourd’hui, la France.

Contexte

Icon Sport

La France ne sait plus gagner. A deux ans du Mondial anglais, le constat a de quoi inquiéter. Bien sûr, en se frottant à trois reprises aux All Blacks cet été, les Bleus se mettaient dans la difficulté. Au final, trois défaites prévisibles, et une équipe alternant entre le bon et le médiocre. Le problème est que cette tournée venait après un Tournoi des VI nations catastrophique où la France arrivée dans le costume de favorite a sombré d’entrée en Italie pour finalement finir la compétition à la dernière place. Cette tournée d’automne arrive avec un seul leitmotiv: gagner. Sortir absolument la tête de l’eau, pour retrouver un standing digne du XV de France.

Le joueur à suivre: Damien Chouly

Le numéro 8 clermontois est en grande forme. Ses récentes prestations avec Clermont en attestent. Des performances qui ont convaincu l’encadrement du XV de France de lui confier les clés du poste, quitte à ne pas retenir Louis Picamoles (absent lors des deux stages préparatoires) dans sa première liste de 30 joueurs. Durant cette tournée, Chouly jouera une carte importante. Et s’il n’a pas la puissance de Picamoles, il a tout de même de nombreux arguments qui parlent pour lui: une mobilité assez rare à son poste, des garanties importantes en touche où ses qualités de contreur devraient être mises à contribution et une technique individuelle largement au-dessus de la moyenne. Le défi à relever, face à Kieran Read, reste toutefois de taille. Chouly sera notamment attendu au tournant sur le plan de la défense individuelle.

Le joueur qui joue gros: Rémi Tales

Icon Sport

C’est le mal français des 15 dernières années: les Bleus se cherchent un ouvreur. Inlassablement. En début de mandat, Philippe Saint-André et son staff avaient fait le choix d’installer Frederic Michalak. Avec succès, d’abord. L’état physique du joueur aura eu raison de ce choix. Hors de forme pendant le dernier Tournoi des VI nations après deux années sans couper, puis blessé pendant la tournée d’été et revenu tardivement, Michalak n’apparaît plus comme une évidence à l’ouverture. Aujourd’hui, alors que Camille Lopez avait également été testé en Nouvelle-Zélande, c’est bien l’ouvreur des champions de France Rémi Tales qui pourrait avoir la responsabilité d’orienter le jeu français face aux All Blacks. Une occasion en or, qu’il ne faudra pas laisser passer.

Le match qui fait saliver: France - Nouvelle-Zélande

Jouer les All Blacks n’est jamais un moment ordinaire. Si la dernière rencontre de cette tournée face aux Springboks est attrayante sous bien des angles, le France – Nouvelle-Zélande qui se jouera ce samedi reste le match phare de ce mois de novembre. Parce qu’il offrira la possibilité d'une revanche aux Français, après les trois défaites de juin. Aussi parce qu’il place les Bleus face à un défi immense, donc alléchant: battre la meilleure équipe du monde au moment même où ils ont l’obligation de renouer avec la victoire. Sur le papier, les Blacks semblent deux crans au-dessus. Mais il reste ce rêve que seul la France, forte de ses coups d’éclats passés, peut le faire...

Le programme complet:

France – Nouvelle-Zélande le 09 novembre, à Saint-Denis (Stade de France)

France-Tonga le 16 novembre, au Havre (Stade Océane)

France – Afrique du Sud, à Saint-Denis (Stade de France)

 
 

commentaires


  • cedmoi09/11/2013 10:25

    Faut arrêter pas de 10 depuis 15 ans et FTD c juste que st André n'en veut pas mais je pense que c le meilleur pour une rencontre de ce type

  • Utilisateur60000001700616109/11/2013 08:07

    Sur un match tout peut se jouer

  • naff3308/11/2013 13:37

    Dur de penser que les bleus aient les armes pour battre les blacks. Aujourd'hui dans ce sport il y a les blacks et les autres. La France est loin des boks et des wallabies alors imaginons le gouffre qu'il y a avec les blacks. Je suis fan du xv de France mais faut de rendre a l'évidence qu'avec une si courte préparation cela va être dur. Après avec l'euphorie des retrouvailles, y a une chance minime.