XV de France

Les Bleus sans domicile fixe ?

Fin juin, le contrat liant la FFR au Stade de France arrive à son terme. Les Bleus se retrouvent donc sans stade fixe pour les tests de novembre et le Tournoi.

 
Les Bleus sans domicile fixe ? - Rugby - XV de FranceIcon Sport
 

En novembre prochain, All Blacks et Springboks viendront défier les Bleus dans le cadre des tests de novembre. Reste une interrogation à ce jour : où se dérouleront ces rencontres ? En effet, le contrat de la FFR avec le Stade de France arrivera à son terme à la fin de ce mois de juin, et il semblerait que les deux parties ne parviennent pas à trouver d’accord. Les dirigeants français pointent du doigt le prix du loyer demandé par le Consortium de l’enceinte dyonisienne.

Du côté de Saint-Denis, on renvoie la balle: "Le Stade de France a accepté de longue date le principe de concessions financières pour finaliser une nouvelle convention de quatre ans". Il a y an, Pierre Camou, le président de la Fédération, avait d’ailleurs annoncé la construction du Grand stade à Ris-Orangis (Essonne) pour 2017 ou 2018.

"Le Stade était libre"

Mis en cause par la FFR, qui l'accuse d'avoir fait capoter les négociations, le ministère des sports "nie farouchement". Reste que le conflit entre la FFR et le consortium du Stade de France fait rage. En avril, la FFR, dans le cadre d'un litige avec le Stade de France sur le report du match France-Irlande du Tournoi des VI Nations 2012, a posé au tribunal administratif la question de l'annulation du contrat liant l'Etat et le Stade de France. Question déjà soulevée par le conseil constitutionnel. D'où l'ire supposée du ministère, autorité de tutelle d'une Fédération qu'accessoirement il subventionne.

Le renoncement de la FFR à organiser les finales des Coupes d'Europe 2014 au Stade de France au motif que sa disponibilité n'était pas garantie, début juin, a fini de saborder les derniers liens. "Le stade était libre, bloqué sur notre calendrier", assure le Stade de France. Dans le cadre des négociations avec la Fédération, et pour arguer de sa bonne volonté, le consortium aurait même proposé de mettre à disposition l'enceinte gratuitement, indique un acteur des négociations.

Et le Tournoi 2014 ?

Pas de H Cup donc, mais peut-être pas non plus de rencontres de la tournée d'automne. France-Tonga est de longue date programmé au Havre (25.000 places) le 16 novembre. Faute d'accord, resteraient à caser les Blacks (9 novembre) et l'Afrique du Sud (23 novembre). Sans parler des rencontres du Tournoi 2014 et du choc France-Angleterre, immuablement complet à 82.000 places, le match le plus lucratif pour le Stade de France et la FFR!

Que ce soit à Marseille, Lille, Bordeaux, Nantes ou autre, et même à des conditions commerciales avantageuses, la FFR aura du mal à atteindre les chiffres atteints à Saint-Denis, en terme de remplissage comme de revenus. Surtout en partenariat avec un consortium prêt à de "fortes concessions". Et la délocalisation en province n'est pas du goût de la majeure partie des sponsors, habitués à recevoir leurs invités dans les loges du SDF. Ni des fédérations anglaise, écossaise, galloise et irlandaise...

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |