XV de France

Tournée d'automne: Les Bleus au crible

Beaucoup ont brillé, certains ont confirmé, d'autres ont déçu. Notre site vous propose un bilan noté et personnalisé, joueur par joueur, des performances des Bleus lors de cette tournée de novembre marquée par trois succès face à l'Australie, l'Argentine et les Samoa.

 
Tournée d'automne: Les Bleus au crible  - Rugby - XV de FranceAFP
 

LES AVANTS

Yannick Forestier (8) : Une des principales révélations de cette tournée, à 30 ans. Sa très belle partie face à l'Australie a été suivie d'une prestation tout à fait correcte contre l'Argentine. De par son activité dans le jeu et sa tenue en mêlée, le Castrais a justifié la confiance des coachs. 

Thomas Domingo (6) : Le Clermontois bénéficie d'un crédit solide auprès des sélectionneurs. Mais après avoir vécu une saison blanche la saison dernière, le pilier gauche ne semble pas avoir encore retrouvé son meilleur niveau. Face aux Samoa, il a globalement souffert face à l'axe droit Census Johnston-Joe Tekori et s'est montré discret dans le jeu.

Dimitri Szarzewski (8) : Le talonneur a enfin pleinement assumé le statut de numéro un des numéros deux. Par son énergie, ses charges et son apport en mêlée fermée, le Parisien s'est imposé comme un titulaire en puissance. Remplaçant face aux Samoa, il s'est montré décisif.

Benjamin Kayser (6) : Auteur de deux bonnes rentrées face à l'Australie et l'Argentine, le talonneur a, à l'image de la première ligne française, éprouvé des difficultés face aux Samoa. Mais il s'est tout de même imposé comme une alternative crédible à Dimitri Szarzewski.

Nicolas Mas (8) : Le taulier de la première ligne tricolore a une fois encore répondu à la hauteur des attentes. On pouvait s'interroger sur sa capacité à tenir le rythme de trois matchs internationaux après sa blessure du début de saison. Il a apporté une réponse cinglante sur le terrain en étant irréprochable.

Vincent Debaty (6) : L'impact-player de l'équipe de France a une nouvelle fois bien rempli son rôle. Actif, volontaire et énergique, il a réalisé trois bonnes rentrées. Mais il devra probablement se contenter de ce statut de remplaçant.

Pascal Papé (8) : Le capitaine par intérim a rempli sa fonction avec brio. Leader exemplaire, le Parisien s'est notamment révélé très précieux dans le combat et les zones de rucks face aux spécialistes Argentins et aux solides Samoans. En touche aussi, il a apporté sa contribution.

Yoann Maestri (6) : Après une première titularisation en demi-teinte face à l'Argentine, le Toulousain, forfait de dernière minute pour le test-match d'ouverture, a retrouvé son meilleur niveau face aux Samoa : sa toute puissance, sa combativité dans les mauls, sa science de la touche et des airs ont grandement contribué au succès des Bleus. Un titulaire en puissance.

Jocelino Suta (7) : Appelé pour la première fois chez les Bleus, le trentenaire toulonnais a démontré qu'il pouvait prétendre au niveau international. Titulaire face à l'Australie avant le retour de Maestri, il a offert des garanties et peut prétendre à entrer définitivement dans la rotation en deuxième ligne.

Sébastien Vahaamahina (non noté) : Le deuxième ligne de Perpignan était remplaçant face à l'Australie lors du premier match de la tournée en raison du forfait de Maestri. Seulement douze minutes de jeu pour l'ancien Briviste qui devra être revu.

Fulgence Ouedraogo (8) : Comme ses partenaires en troisième ligne, le flanker montpelliérain est un des grands gagnants de cette tournée. Toujours précieux pour assurer la relation entre avants et trois-quarts, son volume de jeu a été encore une fois impressionnant.

Yannick Nyanga (8) : Le troisième ligne aile toulousain n'a pas manqué son retour sous le maillot bleu. Il a été un des hommes de cette tournée. Des larmes face à l'Australie et un essai face à l'Argentine pour trois titularisations. Et la sensation que l'équipe de France va avoir du mal à se passer de lui dans les prochains mois.

Louis Picamoles (9) : Le tracteur de ce quinze de France. Le numéro huit toulousain a fait parler sa puissance pour permettre aux Bleus de jouer en avançant. En l'absence d'Imanol Harinordoquy, il a démontré qu'il était le titulaire indiscutable du poste.

Damien Chouly (6) : Trente-huit minutes de jeu seulement pour le troisième ligne clermontois lors des trois tests. Dans l'ombre de Louis Picamoles, il n'a pas eu assez de temps pour se mettre en valeur mais a été sérieux lors de ses entrées en jeu.

LES ARRIERES

Maxime Machenaud (7) : L'ancien demi de mêlée agenais a confirmé toutes les qualités entrevues lors de sa première sélection en Argentine en juin dernier. Brillant face à l'Australie, propre contre l'Argentine et remplaçant contre les Samoa, le Racingman a néanmoins pris l'ascendant sur Morgan Parra.

Morgan Parra (6) : Relégué sur le banc des remplaçants lors du dernier test du mois de juin, Morgan Parra a dû attendre le match face aux Samoa pour retrouver une place de titulaire. Une occasion de retrouver du crédit auprès du sélectionneur mais face à une équipe pénible dans le jeu au sol, il n'a pas eu une partie facile.

Frédéric Michalak (9,5) : La grande sensation de cette tournée. Excellent dans l'animation, très régulier dans ses tirs au but et décisif lors des trois rencontres avec notamment un essai, il s'est affirmé comme le patron du jeu des Bleus.

François Trinh-Duc (5) : Difficile de le juger puisque le Montpelliérain a bénéficié de seulement 18 minutes de temps de jeu en trois matchs, dont 12 à l'arrière. Mais clairement, le joueur a perdu des points sur cette tournée.

Maxime Mermoz (6,5) : La paire qu'il forme avec Florian Fritz semble complémentaire. Mais même s'il a été intéressant offensivement, le Toulonnais, parfois mis en défaut défensivement, doit encore faire mieux.

Florian Fritz (8) : L'une des satisfactions de novembre. Décisif sur un essai face à l'Argentine, le Toulousain s'est imposé comme le régulateur de la défense française. Ses plaquages contre les Samoa ont été dévastateurs.

Vincent Clerc (7,5) : Il prouve qu'il est toujours un finisseur hors pair et une valeur sûre. Propre en défense, le Toulousain a inscrit un doublé contre les Pumas qui l'ont porté au rang de deuxième meilleur marqueur d'essais de l'histoire des Bleus.

Wesley Fofana (7) : L'habituel centre de Clermont a été déplacé à l'aile pour cette tournée. Avec un essai contre l'Australie et des interventions tranchantes dans la ligne, il a répondu présent à un poste qu'il n'affectionne pas particulièrement.

Yoann Huget (7) : Remplaçant à trois reprises, le Toulousain a prouvé qu'on pouvait compter sur lui à chacune de ses entrées en jeu, accumulant 51 minutes de temps de jeu au total. Propre.

Brice Dulin (7,5) : Il est l'un de ceux qui ont marqué le plus de points au terme de cette tournée. Efficace sous les ballons hauts, doté d'un pied gauche précieux et audacieux dans ses relances, il est devenu l'arrière titulaire du XV de France.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |