AFP

Laurent Marti agacé par les listes de Novès

Marti agacé par les listes de Novès
Par Rugbyrama

Le 27/10/2017 à 11:30Mis à jour Le 27/10/2017 à 11:35

"On est le club le plus représenté, c'est un truc de fou ! Je suis allé vérifier le palmarès de l'année dernière en me disant que quelque chose a dû m'échapper, a confié, à Sud-Ouest, Laurent Marti, le président de l'UBB. Quand tu as dix sélectionnés, c'est que tu es en haut de tableau."

L'entraîneur principal des Bordelais, Jacques Brunel, reconnaît que "la gestion des matchs en sera peut-être un peu altérée. On savait au départ qu'il y aurait quelques joueurs retenus mais on pensait peut-être pas qu'il y en aurait autant...". Et en effet, ils sont cinq sur la première liste du XV de France (Tauleigne, Poirot, Maynadier, Serin, Ducuing), un sur la liste "complémentaire" pour le deuxième test contre les Blacks (Lesgourgues) et quatre avec les Barbarians (Taofifenua, Jalibert, Pélissié, Diaby).

Si l'on ajoute à ces dix joueurs Luke Jones, retenu avec les Barbarians britanniques, Ravai sélectionné avec les Fidji et les nombreux blessés (Braid, Goujon, Connor, Rey, Domvo, Lonca, Marais), cela fait beaucoup. À l'approche d'un mois de novembre qui s'annonce compliqué, le président de l’UBB ne cache son inquiétude.

"Je suis heureux pour les joueurs, fier pour le club mais il ne faut pas faire de la langue de bois. On va être ultra handicapé. On va être en grand danger sur quatre matches. Je suis le premier à dire qu’il faut faire quelque chose pour l’équipe de France mais il faut que le staff réalise à quel point ça représente des sacrifices pour un club comme l’UBB. L’UBB n’est pas prête à avoir dix sélectionnés."

0
0