Icon Sport

FFR/LNR - Paul Goze : "Il n'y a pas de raison de modifier la convention"

Goze : "Il n'y a pas de raison de modifier la convention"
Par AFP

Le 14/12/2016 à 15:55Mis à jour Le 14/12/2016 à 16:01

Le président de la Ligue nationale de rugby (LNR) Paul Goze a estimé ce mardi qu'il n'y avait "pas de raison de modifier la convention" signée en juillet avec la Fédération française de rugby (FFR), que souhaite renégocier le nouveau président de la FFR, Bernard Laporte.

Eurosport Player : Votre journal 100% numérique

Voir sur Eurosport

"La convention semble déjà avoir produit quelques effets bénéfiques (mise à disposition accrue des internationaux auprès du XV de France, ndlr), il n'y a pas de raison de la modifier", a déclaré Paul Goze à la presse, à Marseille, après l'assemblée générale de la LNR. Laporte a indiqué dès son élection le 3 décembre qu'il souhaitait renégocier la convention, signée par son prédécesseur Pierre Camou et qui régit jusqu'en 2020 les relations entre la FFR et la LNR.

Laporte veut aller beaucoup plus loin que le texte signé. Il propose notamment de faire signer des contrats fédéraux aux internationaux, de limiter le nombre de joueurs étrangers que pourront aligner les clubs professionnels et de redistribuer vers le monde amateur une partie des revenus tirés des droits télé.

"Je n'ai pas de problème avec l'homme Bernard Laporte. Les clubs (amateurs) se sont exprimés, il a gagné avec une large majorité", a ajouté Goze, qui n'a pas encore de rendez-vous fixé avec le nouveau président. "Je pense qu'on se verra en janvier après les fêtes", a-t-il précisé. "Je suis un homme d'apaisement, je pense qu'il l'est aussi. Ce n'est pas le problème de Laporte et de Goze mais du rugby français", a poursuivi le président de la LNR.

Le président de la LNR Paul Goze

Le président de la LNR Paul GozeIcon Sport

"Je n'ai pas vraiment de crainte, j'ai besoin qu'on s'explique, besoin de dire pourquoi on a pris cette décision pour la convention (avec Pierre Camou, ndlr), qu'on donne nos arguments", a-t-il ajouté.

Laporte et son numéro 2 Serge Simon ont rappelé après l'élection qu'il n'y avait "qu'un patron du rugby français", le président de la FFR. La LNR a en effet reçu délégation de la Fédération pour gérer le rugby professionnel. "On est encore en période post-électorale rapprochée. Je pense qu'il (Simon) fait un peu de provocation, on ne va pas répondre (...) Il en a dit plus pour avoir moins. Et bien, moi, je n'en dis pas plus", a conclu Goze.

0
0