Parra - France Nouvelle Zélande - 9 novembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
XV de France

France-Nouvelle-Zélande, les joueurs - Parra pardi !

Parra tient son match référence

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 12/11/2013 à 15:42 -
Par Midi Olympique - Le 12/11/2013 à 15:42
Initialement suspendu pour affronter les All Blacks, il a finalement été titularisé et a signé son meilleur match sous l'ère Saint-André. C'est le jugement du patron des Bleus.

C'était un match qu'il a failli regarder de loin. Début octobre, il n'était pas dit que Morgan Parra se présente face au Haka avec le numéro 9 dans le dos. Cette fois, il n'était pas question de concurrence, qu'elle provienne de Maxime Machenaud, Jean-Marc Doussain ou même du joueur hype de ce début de saison, Jonathan Pelissié. Parra s'était mis lui-même en danger... Pour des coups de poing assénés au joueur de Bordeaux-Bègles, Gauthier Gibouin, le demi de mêlée avait écopé d'une suspension de quatre semaines le privant des All Blacks... Et puis, en appel, neuf jours avant le match d'ouverture des tests de novembre, Parra a été en partie gracié avec une réduction de peine lui permettant de postuler. Raison d'état ? Quoi qu'il en soit, le repris de justesse, propulsé titulaire aussi pour ses qualités de buteur, n'a pas trahi la patrie.

Pour son retour chez les Bleus après son absence médico-diplomatique en juin, Parra a marqué les esprits. C'est un fait sur lequel le sélectionneur Philippe Saint-André s'est arrêté. Verdict dimanche matin après analyse video détaillée: "Morgan (Parra) a réussi son meilleur match depuis que nous entraînons le XV de France. Il a été très bon". Ce n'était pas une phrase en l'air. Quand Saint-André a assuré que "la charnière a montré ses qualités face à une belle équipe", il a en prime argumenté pour expliquer que son demi de mêlée n'y avait pas été pour rien. "Morgan, on voit qu'il a 50 sélections. Il fait preuve d'aisance, il a collé au ballon, il est arrivé à faire des passes pour remettre de la vitesse". C'est officiel: Parra compte toujours. Parra le buteur, Parra l'animateur mais aussi Parra le compétiteur.

"Retenir notre état d'esprit"

Pour se persuader que ces Bleus qui ne gagnent pas en 2013 (une seule victoire contre l’Écosse) haïssent la défaite, il n'y a qu'à l'écouter raconter sa frustration et celle de ses équipiers. "Face aux All Blacks, comme toujours, cela se joue sur des détails. Nous avons manqué de lucidité, ce qui nous a coûté cher. Mais il faut retenir notre état d'esprit". Le caractère, l'orgueil de ce XV de France: ce fut enfin évident samedi à Saint-Denis. "Contre les All Blacks, on a déjà pris un essai puis deux avant de sombrer. Ce fut aussi le cas contre l'Australie en 2010. Là, nous avons l'occasion de revenir à égalité. Cela se joue à rien".

Encore une défaite certes mais cette fois, avec des promesses plus prononcées que jamais. Parra en était persuadé. "Nous avons les capacités pour pouvoir les battre. Il faut continuer dans cette voie pour pouvoir les battre plus tard. Nous ne sommes pas abattus. On sent que nous sommes tout près". Parra, lui n'est définitivement pas prêt d'abdiquer. Une rage que l'on peut percevoir communicative..