XV de France

France - Nouvelle Zélande - Dimitri Szarzewski : "Il n’y aura pas de surprise"

Pour la quatrième fois cette année, le XV de France affronte samedi soir au Stade de France la Nouvelle-Zélande. Une équipe que le talonneur Dimitri Szarzewski connaît bien désormais puisque ce sera son douzième match à titre personnel contre les Blacks. Forcément, pour lui, « il n’y aura pas de surprise ».

 
Szarzewski : "Il n’y aura pas de surprise" - Rugby - XV de FranceIcon Sport
 

Avant cette semaine de préparation, l’équipe de France a bénéficié de deux stages de trois jours en amont de la Tournée. Est-ce que vous sentez la différence cette semaine dans le contenu ?

Dimitri SZARZEWSKI : C’est indéniable. Durant les stages, nous avons pu mettre en place tout un travail que nous n’avons pas à faire cette semaine. Cela nous a permis de consacrer plus de temps à la récupération en début de semaine. Nous n’avons qu’un seul entraînement sur le terrain par jour quand nous en avions deux lors des rassemblements précédents. C’est vraiment agréable de pouvoir bien récupérer. Surtout, on sent davantage de concentration et de précision lorsque nous sommes sur le terrain.

Mais n’est-ce pas valable uniquement pour le premier match ?

D.S. : C’est probable. Après, il faudra se plonger vers un autre adversaire, une autre préparation. Les deux stages ont effectivement été essentiellement consacrés au jeu des Blacks. Mais nous avons beaucoup travaillé sur notre propre jeu. Le premier stage nous a permis de revoir le système offensif. Quant au deuxième, nous avons travaillé tout notre système défensif. C’est franchement un gain de temps. Evidemment, le staff fait quelques piqûres de rappel au cours de la semaine.

Le jeu au sol avait donné satisfaction en juin dernier lors des trois test-matchs contre les Blacks. Or, les dernières sorties néo-zélandaises montrent qu’ils ont peut-être franchi un cap supplémentaire sur ce secteur de jeu. Qu’en pensez-vous ?

D.S. : Les Blacks, c’est la référence, quel que soit le secteur de jeu. Nous allons essayer d’être au moins aussi performants sur les zones de ruck que nous l’avions été en juin dernier. C’est vrai que nous leur avions posé quelques problèmes. C’est peut-être un secteur de jeu où nous avons quelques armes. Nous avons travaillé ça lors d’un entraînement mardi matin pour être précis notamment sur les attitudes au contact. Ce sera l’une des clés du match, mais ce ne sera pas la seule.

Le retour de McCaw change-t-il votre perception du jeu au sol ?

D.S. : Non, pas du tout. Evidemment, il excelle dans ce secteur. Mais on ne peut pas se focaliser sur un seul joueur.

Débuter une tournée contre les Blacks, n’est-ce pas trop compliqué ?

D.S. : Personnellement, je préfère débuter que terminer une tournée contre les Blacks. Au moins, le décor est planté. On sait à quoi s’en tenir. Nous les avons joué trois fois en juin dernier et leur jeu nous est familier. Il n’y aura pas de surprise.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |