Saint-André : "Une défaite au goût amer" - Media365
 
Article
commentaires
XV de France

France-All Blacks - Saint-André a confiance en l'avenir

Saint-André a confiance en l'avenir

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 10/11/2013 à 18:36 -
Par Midi Olympique - Le 10/11/2013 à 18:36
Statistiques à l'appui, le sélectionneur national Philippe Saint-André est revenu sur la défaite des siens face aux champions du monde en titre. Et sur le tableau, les Français ont dominé cette rencontre...

Dimanche matin, Philippe Saint-André s'est présenté à la presse d'humeur légère, pour le traditionnel débriefing d'après-match. Visiblement satisfait de la prestation de ses joueurs face aux champions du monde en titre, le sélectionneur national expliquait: "Les statistiques ne font pas les victoires. Mais nous avons comptabilisé 60 % de possession de balle, nous avons franchi douze fois la défense all black, alors que nous n’avons été franchis qu'à cinq reprises. Nous avons encaissé sept pénalités et eux douze. Sur les contenus, nous avons rivalisé avec la meilleure équipe du monde". Alors, où la différence s'est-elle donc faite? Pour le boss des All Bleus, son équipe manque encore d'expérience au plus haut niveau: "Certains joueurs ont commis des erreurs, poursuivait l'ancien entraineur du RCT. Mais dans l'ensemble, il y a beaucoup de choses intéressantes, comme la première sélection de Rabah Slimani, l’entrée en jeu de Gaël Fickou. J’ai également bien aimé aussi notre charnière, même si en première mi-temps, notre jeu au pied ne nous a pas permis de sortir de notre camp. C’est sans doute le meilleur match de Morgan (Parra) depuis que Patrice (Lagisquet), Yannick (Bru) et moi sommes à la tête de l’équipe de France. Dans l’ensemble, nous sommes donc sur la bonne voie. Il manque la victoire mais nous faisons confiance à ce groupe car il a de la valeur, le public du Stade de France l’a remarqué: il a d'ailleurs été derrière les Bleus pendant quatre-vingt minutes du match".

Hansen rend aussi hommage

Confiant en l'avenir, convaincu d'être en train de "construire un puzzle" amené un jour à enchainer les succès, le patron du staff technique des Bleus est largement revenu sur les progrès affichés par ses joueurs, par rapport à la dernière tournée de juin. Il n'était d'ailleurs pas le seul à souligner l'amélioration nette du jeu des Bleus puisque peu avant que les All Blacks ne désertent le banquet d'après-match, le sélectionneur néo-zélandais Steve Hansen expliquait: "Les Français ont fait preuve d'une grande intelligence stratégique. En jouant les petits côtés, ils ont contraint notre rideau défensif à se répartir sur largeur, avant de mieux le percer dans l'axe. J'ai également constaté que leurs avants se consommaient beaucoup moins sur les zones de rucks". C'est donc regonflés par une prestation encourageante que les Bleus abordent aujourd'hui le deuxième match de cette tournée d'automne. Ce sera samedi, au Havre, face aux coupeurs de tête tonguiens...

 
 

commentaires


  • axurit9113/11/2013 06:55

    Eh oui, de bonnes stats mais la France a perdu...Dominer une équipe Black en fin de saison, arrivée depuis à peine une semaine avec le décalage horaire dans la musette ce n'est pas un exploit...N'empêche que les Blacks ont contrôlé cette rencontre, géré leur condition physique et marqué les points nécessaires pour l'emporter. Stratégiquement, l'EDF a correctement mené son match mais sans rien proposer de génial. Dominer n'est pas gagner surtout quand la technique individuelle est absente...Les joueurs possèdent, en cette période de l'année, le niveau physique pour contenir les équipes de l'hémisphère sud; cela se révèle régulièrement sur la tournée d'automne...surtout sur le premier match. Après, les limites techniques des joueurs font que l'EDF ne peut élever durablement son niveau de jeu; seul la révolte ponctuelle peut inverser le résultat. Il en sera toujours ainsi tant que nous ne reverrons pas l'ensemble du système de formation et de compétition du rugby français. La difficulté, c'est le Top 14 et l'opposition des clubs et de la LNR à toute évolution en faveur de l'EDF. Seuls, leurs intérêts mercantiles comptent. Si les clubs souhaitaient que l'EDF réussisse, il modifierait la coupe d'Europe, pas à leur profit mais en la faisant jouer par des provinces, batissant ainsi un système de compétition s'approchant de celui des grandes nations du sud. Tant que cette évolution ne sera pas acté, point de salut durable pour l'EDF. Le reste n'est que bavardage.

  • seb6400011/11/2013 11:14

    La section est représenté avec taniela moa

  • Pierrot_USAP6611/11/2013 10:21

    Il prouve par A+B que les français ont dominé, moi, je prouve par 26>19 qu'ils ont perdu.