Wesley Fofana - France Nouvelle Zélande - novembre 2013.jpg - Icon Sport
 
Article
commentaires
XV de France

Fofana, quel talent !

Fofana, quel talent !

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 10/11/2013 à 15:06 -
Par Midi Olympique - Le 10/11/2013 à 15:06
Le centre de Clermont a brillé une nouvelle fois. Pas d'exploit majuscule certes mais un match complet. Il a été élu Talent d'Or Société Générale.

Comme un symbole. Ce premier plaquage monumental de Wesley Fofana sur la référence mondiale au poste d'ouvreur Dan Carter avait l'allure d'un avertissement: le centre de Clermont compte désormais parmi les meilleurs. Lancé dans le Tournoi 2012 par Philippe Saint-André, voilà Fofana en homme de base du XV de France: jamais depuis son entrée dans le squad tricolore, il n'a raté un rendez-vous international. Samedi à Saint-Denis, aux portes de Paris où il est né, Fofana a encore une fois justifié ce statut. Parce qu'il a plaqué comme à son habitude mais ce fut en prime à la base de turn-over (deux à son actif). Parce qu'il a réussi des percées majeures. D'ailleurs si les Bleus comptent à l'heure des bilans douze franchissements contre cinq pour les All Blacks, Fofana n'y est pas pour rien. Ses soutiens ? Toujours justes. Et un raffut sur Nonu en prime...

Fofana, un talent en or et récompensé par la Talent d'Or Société Générale. Que son association avec Florian Fritz sublime. Le centre de Toulouse raconte: "On se sentait bien. Nous avons de plus en plus de repères. Nous avons eu la chance d'avoir pu enchaîner des matchs ensemble. Les stages y ont aussi contribué. On se trouve mieux". En face, ce n'était pas n'importe qui pourtant : un duo Ma'a Nonu/Ben Smith qui s'impose au sommet de la hiérarchie mondiale. "Est-ce que nous avons été supérieurs ? Je ne sais pas", calme Fofana. "Je ne me suis pas focalisé sur ce qu'a dit Ma'a Nonu (qui affirmait que la paire française avait été dominatrice en juin NDLR). On a fait notre match : ce qui se dit à côté ne nous intéresse pas". A l'heure du bilan, Fofana peut quand même être fier: "C'est encourageant. Mais c'est aussi frustrant. Il reste toujours cette défaite. Il y a un besoin de gagner". Pour y parvenir, les Bleus peuvent compter sur Fofana. Sur le terrain, il assume. Et il n'est pas prêt de se défiler devant les responsabilités. "Je comprends les attentes. C'est important pour l'équipe. Il faut se faire violence pour ça". Fofana, homme clé définitivement.

 
 

commentaires


  • Roma20Settembre13/11/2013 22:00

    L'homme du match c'était cet ailier de 22ans Piautau

  • Roma20Settembre13/11/2013 21:57

    La SG vendait mieux Fofana que cet îlien du Pacifique Sud du nom de Piautau. Aux Fidji,aux Samoa ou au Tonga qui allait acheter de la SG!

  • pompom6413/11/2013 02:13

    Et pour l'info , l'ailier all black s'appel Piautau et non piautot :)