Fickou - XV de France - 7 juin 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
XV de France

Auckland Blues-France 2013 (présentation) - Des places à gagner

Des places à gagner

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/06/2013 à 18:14 -
Par Midi Olympique - Le 10/06/2013 à 18:14
Dans un match un peu particulier, face à une formation des Auckland Blues remaniée, les joueurs français auront l’occasion de se mettre en valeur afin de postuler aux prochaines rencontres face aux All Blacks.

Après un premier test convaincant au cours duquel les All Blacks sont longtemps restés à portée de fusil du XV de France, l’occasion va être donnée ce mardi à ceux qui n’ont pas eu la chance de fouler l’Eden Park de s’exprimer. Si l’enjeu sportif de cette rencontre reste relativement faible, il n’en demeure pas moins que beaucoup d’éléments tricolores comptent sur cette opposition pour montrer au staff qu’ils méritent d’avoir une chance lors des deux prochains test-matchs. Un œil attentif sera vraisemblablement porté sur les petits nouveaux, tels que Noa Nakaitaci qui débutera à l’aile ou encore sur Bernard Le Roux qui accompagnera Antonie Claassen et le capitaine d’un jour Yannick Nyanga en troisième ligne.

La fatigue contractée par les joueurs face aux Blues ne leur permettra peut-être pas de postuler dès samedi prochain pour la deuxième confrontation face aux All Blacks, mais les éléments les plus convaincants se verront peut-être offrir une chance lors de l’ultime confrontation le 22 juin prochain.

ILS ONT DIT

Adversaire des Bleus, les Auckland Blues sont entraînés par la légende néo-zélandaise, John Kirwan (63 sélections). Ce dernier, fin observateur du rugby mondial, voit en cette confrontation l’occasion pour ses joueurs de se tester face à ce qui se fait de mieux sur la planète. "Ce match est très important. Pour moi, le rugby est avant tout un défi. Nos jeunes vont affronter une équipe internationale. Ils ont l’opportunité de me prouver qu’ils ont le talent pour jouer plus de matchs de Super XV. Il n’y a aucune pression du résultat juste l’opportunité de se mesurer à quelques uns des meilleurs joueurs du monde. C’est du rugby dans sa forme la plus pure, sans argent, sans trophée".

Côté français, staff et joueurs n’entendent pas brader ce rendez-vous, même s’il s’intercale entre deux rencontres face aux All Blacks et qu’il ne comptera pas comme une cape officielle pour les participants. Ainsi, Jean-Marc Doussain, titulaire à la mêlée, voit avant tout l'opportunité qui lui est offerte de débuter cette rencontre: "Un paquet de joueurs aimeraient être à notre place. Ce serait se foutre de tout le monde que de trouver ce match moins intéressant parce qu'il ne compte pas pour une sélection".

LES EQUIPES

Icon Sport

Philippe Saint-André a décidé d’aligner une charnière inédite à l’occasion de cette rencontre en associant Jean-Marc Doussain au novice Rémi Tales. La tenue de la première ligne Ben Arous-Guirado-Mas sera également à surveiller tout comme la performance de la paire de centres Fickou-Mermoz. Si Daniel Kotze a effectué ses grands débuts à l’Eden Park samedi, les trois autres "étrangers" de la sélection de Philippe Saint-André seront titularisés puisque Antonie Claassen évoluera au couloir au côté de Bernard le Roux alors que Noa Nakaïtaci sera positionné sur une aile.

Privés de six éléments sélectionnés par les All Blacks, le coach des Blues John Kirwan a également pris la décision de laisser au repos le deuxième ligne Ali Williams et le flanker Luke Braid. Toutefois, parmi les jeunes joueurs alignés, certains sont plus que prometteurs. Parmi eux, le troisième ligne aile Kane Barrett est promis au plus grand avenir, tout comme le pilier droit Tu’ungafasi, très habile balle en main. De la même manière, les médias néo-zélandais accordent le plus grand crédit à l’ailier Frank Halai à qui ils promettent un avenir chez les All Blacks. Le talonneur James Parsons assurera le capitanat.

LA STAT: 14

Le staff du XV de France a procédé à quatorze changements parmi les titulaires par rapport au premier test de samedi. Seul Maxime Médard, qui passe de l'aile à l'arrière, a conservé sa place.

 
 

commentaires


  • chris8000011/06/2013 16:37

    Enfin ca c'était avant ce matin...

  • Camael11/06/2013 16:12

    Ouais, ce serait bien comme ça !

  • chris8000011/06/2013 12:12

    Rectification: Médard est Toulousain, pas castrais ;)