Dulin - XV de France - 23 novembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
XV de France

Brice Dulin (XV de France): "Il faut qu’on accélère"

Dulin: "Il faut qu’on accélère"

Par Clément Mazella via Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/11/2013 à 10:04 -
Par Clément Mazella via Midi Olympique - Le 25/11/2013 à 10:04
Comptant parmi les rares satisfactions de ces tests-matchs d’automne, l’arrière castrais, Brice Dulin, voulait continuer à croire en un avenir meilleur pour l'équipe de France.

Quel sentiment prédomine après cette défaite contre l'Afrique du Sud ?

Brice DULIN: La déception par rapport à la défaite, en premier lieu. Que ce soit contre les Blacks ou les Sud-africains, qui sont les deux plus grandes nations actuelles, on manque de précision pour les battre. C’est ce qui nous empêche de vivre de grands moments.

Comment l’expliquez-vous ?

B.D: Parce que l’on construit un groupe. Même s’il y a des joueurs d’expérience, on est encore beaucoup à comptabiliser très peu de matchs à ce niveau-là, à le découvrir. Sur des matchs comme on vient de vivre, il faut avoir des automatismes, être précis dans la communication sur nos placements. C’est en train de se faire mais il faut qu’on accélère pour être de plus en plus performants. La construction est en train de se faire et cela ne peut pas encore être parfait.

Cet essai encaissé d’entrée a-t-il brisé votre élan?

B.D: Je ne sais pas si cela a brisé quelque chose. Ce qui est sûr, c’est que cela nous a obligé à courir après le score dès l’entame. Cela devient beaucoup plus compliqué. C’est le genre de match où il faut coller au score et ne surtout pas les laisser partir. Sinon, vous pouvez sombrer. S’il n’y a pas beaucoup de points positifs, il y a au moins le fait qu’on n’ait rien lâché. On a énormément tenté mais ils nous ont bien contré en jouant sur leur force physique, qui les a mis dans l’avancée.

Le défi physique était annoncé très rude. Vous a-t-il tout de même surpris?

B.D: C’était ce à quoi on s’attendait. Les Sud-africains construisent leur système sur l’impact physique. On a eu du mal à les contrer. Mais avoir joué les Blacks et les Sud-africains pendant cette tournée n’est pas forcément une mauvaise chose. On sait qu’il faut bosser et dans ces matchs, on ne peut que progresser. On est déçu de ces deux défaites mais quelque chose se passe dans ce groupe. On est confiant pour l’avenir.

L’avenir immédiat, c’est l’Angleterre en ouverture du Tournoi, au Stade de France. Avec l’interdiction de perdre...

B.D: Interdit de perdre, c’est le cas à chaque rencontre. On va d’abord rentrer dans nos clubs, se replonger dans des objectifs à plus court terme et ceux qui auront la chance de jouer le Tournoi le feront comme on l’a fait pendant cette tournée: à fond.

Une défaite face aux Springboks ou All Blacks est-elle plus acceptable que contre l’Angleterre?

B.D: Non, au niveau du classement mondial, les Anglais sont également devant nous. Ce n’est pas pour rien. Ils sont sûrs de leur force et de leur jeu bien établi, remportent des rencontres importantes. Mais février est encore loin. A nous de bosser pour passer quelques caps et accomplir de belles choses.

 
 

commentaires


  • solide1728/11/2013 16:35

    PSA démission des jeunes du jeu du jeu du jeu

  • tetard3426/11/2013 18:29

    virer st andre

  • roluc26/11/2013 14:44

    Non! Dulin est bon et puis si il est blessé je préfère voir un jeune (sous-côté): BUTTIN qui lui envoie du paté