Article
commentaires
XV de France

Bleus: Picamoles et Michalak rapatriés en France


Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 17/06/2013 à 10:40 -
Par Rugbyrama - Le 17/06/2013 à 10:40
Bleus: Picamoles et Michalak rapatriés en FranceLouis Picamoles et Frédéric Michalak vont quitter le groupe des Bleus et être rapatriés en France. Ils devraient partir mardi dans l'après-midi. L'encadrement du XV de France a ainsi pris cette décision, les deux joueurs étant blessés et ne pouvant prendre part aux séances d'entraînement tout au long de la semaine.
 
 

commentaires


  • lecavare18/06/2013 21:14

    argument usé car trop général; un Fritz, c'est 37 minutes de jeu entre le 14 avril et le 8 juin (1er test match). Mas: dernier match le 5 avril. Lopez le 20 avril, Machenaud, Szarzewski, Le Roux ont terminé la saison le 10 mai, soit presque un mois avant le 1er test. Nakaitaci: 2 matchs seulement depuis le 1er avril. Fatigue????

  • lecavare18/06/2013 21:03

    la formation à la française, elle se meurt de fait quand PSA (qui a plus réussi en Angleterre qu'en France comme entraineur) convoque des étrangers, c'est-à-dire des gens non formés en France (et on ne commence pas sa formation rugbystique à 19 ans en rejoignant le RM92 par exemple)....elle se meurt quand on appelle des seconds couteaux étrangers, sud-af ou fidjien, alors qu'on ne manque pas de jeunes flankers ou ailiers de talent, mais à qui il faut faire au moins une fois confiance. elle se meurt enfin avec un championnat espoir des plus merdiques, qui n'a pour vocation que de faire du nombre de JIFF dans les clubs, que l'on jette comme des kleenex à 23 ans, en essaimant du TOP 14 (rarement) à la Fédérale 3. Et les gros pardessus tant décriés, il s viennent d'où? de Castres, de Bayonne ou d'Anglet ou de Perpignan.

  • BobichASM18/06/2013 16:58

    Tout à fait! Ce n'est pas parce que nos couleurs de club divergent que nous ne vivons pas la même passion. Tout "vrai" supporter sait qu'il ne gagnera pas toujours, et c'est à ce moment là qu'il doit être capable de saisir l'anse de la chope tendue amicalement par l'adversaire vainqueur, avec le sourire! :-)