Guitoune slimani - 6 septembre 2013 - Icon Sport
 
XV de France

Bleus: Papé de retour, Guitoune et Slimani s’invitent

Bleus: Papé de retour, Guitoune et Slimani s’invitent

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 06/09/2013 à 15:28 -
Par Midi Olympique - Le 06/09/2013 à 15:28
Le sélectionneur du XV de France Philippe Saint-André a annoncé ce matin le groupe de 30 joueurs qui participeront à un stage de préparation du 22 au 25 septembre en vue des tests de Novembre. Papé et Parra reviennent, tandis que Guitoune et Slimani connaissent leur première convocation.
 

De la continuité, certes, mais aussi quelques surprises ! Ce vendredi matin, le sélectionneur du XV de France Philippe Saint-André qui était entouré, pour la première fois, de ses deux adjoints Yannick Bru et Patrice Lagisquet pour une annonce d’équipe, a livré son groupe des 30 en vue du stage de préparation (22-25 septembre). Comme prévu, il a rappelé une grande majorité de joueurs qui avaient participé à la tournée en Nouvelle-Zélande : 26 au total. Au chapitre des retours, ceux, attendus, du deuxième ligne du Stade français, Pascal Papé, qui a retrouvé la plénitude de ses moyens physiques, ainsi que du demi de mêlée clermontois Morgan Parra, lui aussi remis sur pied.

Guitoune et Slimani, le vent de fraîcheur

Aux côtés des noms habituels, on trouve néanmoins deux surprises. Deux jeunes joueurs, au talent indéniable. Le premier est le pilier droit du Stade français, Rabah Slimani (23 ans). Yannick Buru, en charge des avants, a avoué suivre le joueur "depuis longtemps". Excellent dans l’exercice de la mêlée fermée, doté d’un gabarit dense (1,78m ; 110 kg), le Parisien voit ses efforts ici récompensés. Le second est le polyvalent trois-quarts perpignanais Sofiane Guitoune (24 ans). Capable d’évoluer à l’aile comme à l’arrière, l’ex-Albigeois, auteur d’une performance majuscule ce mercredi contre les réservistes grenoblois, a visiblement tapé dans l’oeil de Patrice Lagisquet.

Sans Ducalcon, Planté, Claassen, Samson... ni Trinh-Duc

Mais comme dans tout procédé de sélection, il y a des déçus. Au premier rang desquels figure le deuxième ligne Christophe Samson, pourtant beaucoup utilisé en Nouvelle-Zélande. Même scénario pour Marc Andreu, Luc Ducalcon, Antonie Claassen, Adrien Planté, ou encore Lionel Beauxis qui aurait pu profiter de la blessure de Frédéric Michalak pour faire son retour en bleu. Philippe Saint-André et ses adjoints ont tranché : ils ont convoqué trois demis de mêlée (Parra, Machenaud, Doussain), et deux ouvreurs. Tales et Lopez pourront donc poursuivre leur rêve bleu, tandis que l'ouvreur montpelliérain François Trinh-Duc devra encore patienter avant de regoûter aux honneurs d'une sélection nationale.

Mais attention : les heureux élus qui auront néanmoins un programme copieux : la Nouvelle-Zélande le 9 novembre au Stade de France, les Tonga au Havre le 16, et enfin l’Afrique du Sud le 23 au Stade de France.

Les avants: Debaty, Domingo, Mas, Slimani - Kayser, Szarzewski - Maestri, Papé, Vahaamahina, Flanquart - Chouly, Dusautoir, Picamoles, Le Roux, Ouedraogo, Nyanga.

Les trois-quarts: Parra, Machenaud, Doussain - Tales, Lopez - Fofana, Fritz, Fickou, Mermoz, Bastareaud - Médard, Guitoune - Huget, Dulin.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×