XV de France

Bleus: Fritz s'installe enfin

Presque six ans que le centre de Toulouse n'avait pas enchaîné cinq apparitions consécutives avec les Bleus: le talent brut joue désormais en confiance.

 
Bleus: Fritz s'installe enfin - Rugby - XV de FranceIcon Sport
 

C'est une performance qui date de février 2007 que Florian Fritz s'apprête à égaler. Ce jour-là, la France dominait l'Italie en ouverture du Tournoi des 6 Nations (39-3). Et le centre du Stade toulousain honorait une cinquième sélection de rang. Ensuite ? Le vide. Oublié pour le Mondial 2007, blessé à la prise de fonctions de Marc Lièvremont. Deux ans d'absence sous le maillot bleu suivront... Talent pur et reconnu, Florian Fritz n'a jamais pu s'imposer sur la durée chez les Bleus: ses 23 sélections depuis 2005 ont été accumulées dans une carrière internationale en pointillé. Son record de matchs consécutifs en Bleu ? Six depuis un test-match victorieux contre les Boks le 26 novembre 2005 jusqu'à une victoire au pays de Galles en clôture du Tournoi des 6 Nations 2006... Présent au pays de Galles pour le dernier round du Tournoi 2012, en Argentine et contre les Wallabies, il va passer la cinquième contre l'Argentine samedi à Lille. Et peut même envisager d'égaler son record en Bleu contre les Samoa.

"Je suis en confiance mais pas trop"

Un révélateur: sa carrière internationale semble enfin devoir se construire sur la durée. Évidemment, le Toulousain temporise. "Je me sens plus en confiance. Mais d'une performance à l'autre, tout peut aller très vite. Et tu peux rapidement ne plus être appelé. Je dirais que je suis en confiance mais pas trop. Si je manque quinze plaquages contre les Argentins...". Un sourire. Le voilà quand même plus libéré qu'à son retour chez les Bleus dans le Tournoi au pays de Galles. "C'était un match important pour l'équipe de France et un match important pour moi parce que je n'étais pas dans le groupe des 30 au début du Tournoi. Cela m'a mis une pression particulière. Ce n'était probablement pas ma dernière chance et on ne me l'a pas dit mais je l'ai appréhendé comme ça, reconnaît-il. Une sélection, c'est toujours plus ou moins à quitte ou doublee.

Florian Fritz a tout pour s'épanouir. Un groupe dans lequel il se sent à l'aise, la confiance des entraîneurs et évidemment le niveau de jeu. Il l'a prouvé contre les Australiens, définitivement capable de s'adapter aux exigences les plus hautes. Un match dans la continuité de ses performances avec Toulouse. Et une association avec Maxime Mermoz qui mérite d'être revue. Maintenant, tout est affaire de continuité. Pour lui. Pour les Bleus. Fritz ne veut parler que de cela. ePar le passé, il y a eu des exemples après de grandes performances puis une tendance à se relâcher. On va tout faire pour contredire cela. La décompression, cela s'est vérifié mais ce n'est pas une vérité absoluee, dit-il. Le centre n'est pas de ceux qui théorisent, plutôt de ceux qui vont de l'avant. Sans y aller tête baissée. "Tout a été mis en œuvre pour qu'on récupère le plus vite possible", promet-il. Mardi, il l'a assuré: "C'est reparti". Il parlait de la détermination des Bleus mais la sentence est tout aussi valable pour lui. Fritz a seulement 28 ans...

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |