Fofana - France Samoa - 24 novembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
XV de France

Bleus: Fofana, balle au centre

Bleus: Fofana, balle au centre

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/11/2012 à 19:21 -
Par Rugbyrama - Le 25/11/2012 à 19:21
Saint-André avait choisi d'en faire son ailier titulaire pour cette tournée d'automne: le joueur de Clermont, Wesley Fofana, a fait contre mauvaise fortune bon cœur mais il n'en démord pas, c'est au centre qu'il préfère servir les Bleus.
 

Il y a un an, il n'avait encore jamais été international. 2012 s'achève et Wesley Fofana est devenu un incontournable du système Saint-André. Une première sélection contre l'Italie dans le Tournoi. Ensuite ? Présent à chaque test du XV de France: titulaire à neuf reprises, remplaçant une seule fois (contre l'Argentine à Tucuman). Il est apparu centre chez les Bleus, son poste à Clermont. Il a enchaîné à l'aile depuis le déplacement au pays de Galles en clôture du Tournoi des 6 Nations. A l'automne, Fofana n'a pas bougé du XV majeur. Un bonheur dans ce contexte de victoires. Une satisfaction personnelle aussi. "Je suis très satisfait d'avoir pu enchaîner les trois matchs. Je n'ai pas perdu le nord physiquement avant de revenir au championnat. Maintenant, j'ai très envie de rejouer pour mon club". Un bonheur mais pas forcément une plénitude. Car il a dû laisser le centre à la paire Fritz-Mermoz, s'offrant seulement les fins de match à son poste de prédilection. Or, Fofana est un centre revendiqué.

Désir frustré

Pas de polémique, pas un mot plus haut que l'autre et un respect total des choix. Mais un désir frustré. "Je préfère être honnête et dire que j'affectionne plutôt le centre". Se faisant, il n'a pas choisi la facilité. Clamer ses désirs: le meilleur moyen de se mettre sous pression. Mais Fofana a assumé. "Une pression supplémentaire ? Pas forcément. J'aurais aimé apporter à l'équipe de France au poste de centre. C'est le choix des entraîneurs et je l'accepte. Je vais travailler..." Il a le ton de celui qui a des idées en tête. Il est vrai que Wesley Fofana pourrait ressortir frustré sur le plan offensif. Mais s'il ne faut pas mépriser ses fins de matchs au centre et son cinquième essai en Bleu contre l'Australie sur un service parfait de Frédéric Michalak. Il aura compensé en défense et les Bleus n'ont pas eu à s'en plaindre. "Sur les deux derniers matchs, on a beaucoup défendu. Il faut essayer de faire avancer tout le monde et profiter des possibilités de s'exprimer", dit-il. Que Fofana n'en doute pas, à l'aile il aura quand même prouvé qu'il était un joueur d'avenir. Il paraît évident qu'il faudra compter sur lui pour le Tournoi. 2013. Centre ou ailier ? A priori ce n'est qu'un problème de riches. Et si le XV de France en est là au terme de la première année d'exercice du trio Saint-André, Bru et Lagisquet, une nouvelle ère s'est définitivement ouverte.