XV de France

Saint-André: "Fickou est impressionnant"

Il ne manque pas de surprises dans le groupe de 33 joueurs retenus pour les tests de novembre, face à l'Australie, l'Argentine et les Samoa. Le sélectionneur des Bleus Philippe Saint-André a appelé beaucoup de jeunes, en a confirmé d'autres et a rappelé quelques anciens. Il s'explique sur ses choix.

 
Saint-André: "Fickou est impressionnant" - Rugby - XV de FranceAFP
 

Un groupe hétéroclite:

"Nous avons choisi de prendre trois joueurs à chaque poste de la première ligne parce que, pour la première fois lors d'un test, il y aura 23 joueurs sur la feuille de match. Le maître mot pour composer ce groupe était la cohérence. Par rapport à la tournée en Argentine d'abord. Vingt joueurs de ce groupe étaient partis là-bas avec nous. Ils composent le socle de l'équipe de France même s'il y a trois revenants: Nicolas Mas, Thierry Dusautoir le capitaine et Vincent Clerc. Nous n'oublions pas non plus les cadres blessés: Dimitri Yachvili, Julien Malzieu, Maxime Médard, Alexis Palisson et Imanol Harinordoquy. Nous restons aussi logiques par rapport aux joueurs qui montrent actuellement leur forme en Top 14: Yannick Forestier, Damien Chouly et Jocelino Suta. Après, comme nous disposons de peu de temps, il fallait intégrer un jeune joueur à gros potentiel dans chaque ligne. Ils arriveront à maturité d'ici 18 à 20 mois mais nous voulons les voir le plus tôt possible".

La place aux jeunes:

"On connaît Eddy Ben Arrous parce qu'il est passé par toutes les équipes de France. Sébastien Vahaamahina a des qualités, de même que Pierrick Gunther, qui sera le seul à découvrir Marcoussis. Je le connais pour l'avoir entraîné deux ans et demi avec Toulon. Il y a aussi le jeune Jules Plisson, qui est en train de s'affirmer au Stade français devant Felipe Contepomi et qui possède un très bon jeu au pied. Gaël Fickou est très impressionnant avec Toulouse. On veut le voir avec nous, il démontre des choses intéressantes pour son âge. Enfin, Vincent Martin, est titulaire à Toulon. Son jeu est propre, il ne commet pas d'erreurs et, s'il a une formation de 15, il joue ailier. Ces jeunes vont découvrir nos systèmes, voir comment ça marche et vivre avec les joueurs de l'équipe de France. Ces trois jours de rassemblement sont importants. Le vendredi, lendemain de la neuvième journée de Top 14, sera plus axé sur la récupération. Samedi, nous verrons nos systèmes et dimanche, il y aurai un gros entraînement en opposition. Si un jeune traverse trois fois le terrain et qu'il est meilleur que les autres, on ne se gênera pas pour le prendre dans le groupe des 23".

Un groupe amené à évoluer:

"Le mieux aurait été de commencer d'abord par affronter les Samoa, puis de jouer l'Australie et l'Argentine ensuite. Nous aurions aussi préféré jouer un match amical, comme le font les Australiens ce week-end contre la Nouvelle-Zélande. Mais je remercie la Ligue de nous permettre de sélectionner 33 joueurs pendant trois jours. Nous allons enfin pouvoir travailler correctement avant de déterminer le groupe des 23 retenus pour la rencontre face à l'Australie. Je ne pense que ce groupe sera complètement fermé pendant trois semaines. D'ailleurs, il reste une journée de H Cup et deux journées de Top 14 avant le rassemblement, alors il peut y avoir des blessés, des joueurs qui ont peu joué jusque-là et qui reviennent en pleine forme... Peut-être seront-ils rappelés durant la tournée s'ils s'illustrent lors des trois prochains matchs ?"

L'importance de ces tests de novembres:

"Ils sont plus importants que jamais. Ce ne sont pas seulement des test-matchs de novembre parce qu'aura lieu, le 3 décembre à Londres, le tirage au sort des poules de la prochaine Coupe du monde. Pour l'instant, la France se classe cinquième au ranking IRB. Ce serait fantastique de gagner une place, afin de pouvoir être tête de série. C'est rarement arrivé pour le XV de France. Voilà pourquoi ces tests seront capitaux. Nous savons que ce sera dur. Joueurs et staff, nous sommes conscients de la complexité duc challenge mais il n'en sera que plus beau à relever".

La sélection de Jocelino Suta:

"Il avait effectué une très bonne saison il y a trois ans, puis il a connu une année blanche avec des blessures l'année dernière. Il est affûté, pèse 113 kg et s'est imposé comme le leader de touche au RCT. Il est titulaire aux côtés de Botha aujourd'hui. Il est capable de gagner les duels, c'est un gros pousseur, un gros plaqueur et il peut jouer 4 ou 5. Il démontre qu'il est l'un des meilleurs deuxième ligne français. Jocelino est passé devant Christophe Samson, qui était parti en Argentine et que nous suivons toujours. Mais il est parti à Castres et, quand on change de club, on a automatiquement besoin d'un temps d'adaptation".

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |