Saint-André - France Argentine - 16 juin 2012 - AFP
 
Article
commentaires
XV de France

Saint-André: "Je n'avais rien promis"

Saint-André: "Je n'avais rien promis"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 22/06/2012 à 16:37 -
Par Rugbyrama - Le 22/06/2012 à 16:37
Le sélectionneur du XV de France, Philippe Saint-André, s'est expliqué sur les six changements effectués pour affronter l'Argentine samedi à Tucuman. Il s'est notamment penché sur la titularisation à la mêlée de l'Agenais Maxime Machenaud.

. Une nouvelle charnière

"Au cours de cette tournée, nous voulions vraiment voir Frédéric Michalak. Après Maxime Machenaud nous a montré de très belles choses lors du stage à Biarritz et depuis notre arrivée ici. Nous avions décidé de commencer cette tournée avec la charnière du dernier Tournoi des 6 Nations mais nous savons que nous devons instaurer une concurrence au poste de numéro dix. A la mêlée, nous savons que nous pouvons compter aussi sur Dimtri Yachvili qui est très expérimenté, mais nous avions envie de voir Maxime qui a fait une très belle saison avec Agen. Il nous a montré qu'il méritait de commencer ce deuxième test. Nous changeons de charnière mais pour cela nous devions conserver l'ossature 2-8-15. Morgan Parra et François Trinh-Duc seront tout de même sur le banc des remplaçants. Nous attendons de Maxime qu'il amène sa spontanéité. Nous avons pu constater qu'il avait déjà une certaine maturité. On voit qu'il est titulaire à Agen depuis plus d'un an. Il est travailleur et on croit en lui. C'est typiquement un demi de mêlée à la française. Il parle, il communique, c'est le taulier avec les avants. Il s'est énormèment entrainé avec Fred Michalak depuis quinze jours et ils ont de bons automatismes".

. Mermoz titulaire au centre

"Maxime est un finaliste du dernier mondial. Pour l'instant, avec nous, il a été remplaçant lors du Tournoi des 6 Nations. On voit qu'il a de l'appétit, qu'il a vraiment envie. Tout est clair maintenant dans sa tête par rapport à son transfert. Il est important de lui redonner une chance".

. Les quatre malheureux

" Même si je n'avais rien promis, tout le monde n'aura pas du temps de jeu. Quatre joueurs ne vont pas faire une seule feuille de match (Guillamon, Lakafia, Doumayrou, Martial, NDLR). Mais nous nous sommes mis en difficulté en perdant la semaine dernière. Nous avons déjà changé sept joueurs. Je ne pouvais pas faire onze changements surtout après une défaite".

. Le retour de Benjamin Fall

"Il a pu faire quatre feuilles de matchs depuis son retour sur les terrains dont deux avec les Espoirs. Après, il a réussi deux bons matchs en Top 14 et il a joué soixante minutes lors du jubilé Serge Betsen. On sent qu'il monte en régime depuis deux, trois semaines. C'est quelqu'un de travailleur et nous l'avons trouvé vraiment bien. On sent qu'il a de bonnes sensations et nous avons envie de le revoir au haut niveau".

. L'atmosphère de Tucuman

"Je suis déjà venu ici deux ou trois fois et l'atmosphère y est austère. Le contexte sera plus difficile qu'à Cordoba. Ici le public est très près du terrain et il est chaud bouillant. Le match va se jouer à guichets fermés. L'ambiance va être particulière et hostile. A nous de faire un match plein et de maîtriser notre sujet".