Papé - Icon Sport
 
XV de France

Papé: "Une immense fierté"

Papé: "Une immense fierté"

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 11/11/2012 à 00:04 -
Par Rugbyrama - Le 11/11/2012 à 00:04
Suite à la large victoire des Bleus face à l'Australie, le capitaine du XV de France, Pascal Papé, louait le courage de ses joueurs. Le sélectionneur tricolore Philippe Saint-André estime par ailleurs que la peur a poussé les joueurs à livrer le meilleur d'eux-mêmes.
 

Pascal Papé (capitaine du XV de France): "C'est une immense fierté de battre l'Australie. Ca a été compliqué, on a eu neuf jours de préparation mais on a un groupe vraiment concerné, vraiment motivé. Quelque part, il y a eu ce scénario de 2010 qui était dans toutes les têtes, on n'avait pas envie de le revivre. On était ultra-motivé pour ce match, tout simplement."

Philippe Saint-André (manager du XV de France): "D'abord, je suis fier des joueurs, je suis fier de Pascal (Papé) et de son équipe. On avait fait neuf jours (de préparation) de qualité. Le rugby français est souvent comme ça. Quand tu as peur, tu es capable de faire de grandes choses. C'est une très belle victoire. Quand on voit les résultats des équipes de l'hémisphère Sud, l'Afrique du Sud qui gagne en Irlande, les Argentins qui gagnent les Gallois... On avait décidé de mettre beaucoup de combat, de monter très vite défensivement, d'être très agressifs dans les zones de ruck. Ca a été la clé du match. Il y a eu aussi des choses très intéressantes offensivement. Même si, au début, on subissait un peu sur les impacts, on est arrivé à trouver des solutions. J'ai dit aux joueurs de savourer cette victoire. Gagner une nation de l'hémisphère Sud, ça n'arrive pas souvent. Leur mettre trente points (27 exactement, ndlr) c'est encore plus rare. On s'était fixé l'objectif de gagner les trois tests, pour certains c'était utopique".

Frédéric Michalak (ouvreur du XV de France ): "La défense a été bonne, on n'a pas craqué. on n'a pas pris d'essai. C'est bien, c'est le signe des grandes équipes, qui ont une bonne défense et qui ne se font pas transpercer. On a eu chaud quelquefois, ils ont failli marquer, mais on s'est accroché jusqu'au bout. C'est un état d'esprit qu'il faut garder pour la suite. On s'est donné à fond, c'était dur. Ce sont des matches très difficiles à jouer. Je suis content de jouer pour l'équipe de France. C'est que du bonheur, c'est une belle victoire. Il va falloir retravailler car arrive l'Argentine, qui a gagné aujourd'hui (victoire 26-12 au pays de Galles, ndlr)".

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×