Article
commentaires
XV de France

Le "Grand Stade" en chiffres


Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 29/06/2012 à 18:28 -
Par Eurosport - Le 29/06/2012 à 18:28
Le "Grand Stade" en chiffresVoici les chiffres du projet "Grand Stade" de la FFR, qui devrait être livré en 2017 sur le site d'Evry, choisi vendredi par le comité directeur :

25. Le nombre de kilomètres séparant de Paris le site, situé sur l'emplacement de l'hippodrome désaffecté de Ris-Orangis et bordé par les forêts de Sénart et de Saint-Eutrope. L'accès se ferait par la route, via l'autoroute A6 et la Francilienne (rocade extérieure de Paris), et le train avec notamment la gare RER d'Orangis Bois de l'Epine, à moins d'un kilomètre. Le futur Tram-Train Massy-Evry, dont la mise en service est prévue pour 2017, relierait directement le site au réseau existant dans les environs (autres gares du RER C et D, gare TGV de Massy). Deux gares TGV sont également en projet aux alentours (Lieusaint et Orly).

17 à 20. Le nombre d'évènements annuels prévus pour garantir la rentabilité de l'opération. Le XV de France dispute actuellement deux ou trois matches par an à domicile dans le cadre du Tournoi des six nations et trois test-matches en novembre, sans oublier la finale du Championnat de France. Le "Grand Stade", avec pelouse et toit rétractables, sera également susceptible d'accueillir d'autres manifestations sportives et des spectacles, notamment en hiver.

133. Le nombre d'hectares disponibles sur le site. 15 hectares seront consacrés à l'enceinte et 25 hectares à des "parkings de proximité". Le reste permettra la construction de différents commerces et bureaux.

700.000 euros. La somme estimée déjà dépensée par la Fédération française de rugby pour son projet de stade, entre études de faisabilité, "business plan" et voyages d'études de différents stades à travers le monde.

160 millions d'euros. Le manque à gagner estimé par la Fédération française depuis le premier match du XV de France au Stade de France en 1998 en raison de conditions jugées désavantageuses, notamment en termes de billetterie, loges et sièges premiers et d'exposition des sponsors.

600 millions d'euros. Le montant global estimé des travaux. La FFR apportera des fonds propres, envisage le recours à une opération de "naming" et à des "debentures" (achat de places pour une période de dix ans ou plus). Le reste sera financé par l'emprunt pour un montant pouvant avoisiner 400 millions d'euros.