XV de France

Evry, prochain grand stade des Bleus

Le site d'Evry Centre-Essonne a été choisi par le comité directeur de la FFR pour accueillir la future enceinte du rugby français. Celle-ci sera livrée en 2017 et pourra rassembler près de 82000 spectateurs. Elle sera financée entièrement sur fonds privés, ont réaffirmé MM. Camou et Blanco.

 
Evry, le stade des Bleus - Rugby - XV de FranceOther Agency
 

Evry aura finalement su convaincre les éminences de la FFR de lui confier le futur écrin du rugby français. Thiais-Orly avait pour lui la proximité avec l’aéroport international et donc un maillage de transports en commun bien fourni. Le projet se situait en outre dans une zone économique et commerciale active. Mais Evry, par le domaine plus vaste qu’elle proposait, a empoché le scrutin à bulletins secrets. Les quarante membres du comité directeur de la FFR ont choisi cette cité francilienne malgré son isolement. Elle se situe à vingt-cinq kilomètres au sud de Paris. Tout reste donc à faire en termes de transport et d’activités économiques. Le coût du projet est évalué à environ 600 millions d'euros et sera financé entièrement sur fonds privés, ont réaffirmé MM. Camou et Blanco. Le président de la FFR, montre son soulagement devant une telle avancée: "Le choix du site d’Evry-Centre Essonne-Ris-Orangis représente une étape importante dans notre projet de construction d’un Grand Stade, qui appartiendra à la FFR et qui s’inscrit dans une vision à long terme de la Fédération. Il répond à de véritables besoins qui ont été identifiés depuis plusieurs années. Aujourd’hui, la FFR doit être indépendante pour pouvoir organiser les grands matchs de ses équipes nationales en France, afin d’accompagner, sportivement et économiquement, le formidable engouement qui existe autour de notre sport. Le rugby français doit donc se doter de "son jardin" au même titre que les autres grandes nations du rugby mondial".

"Le stade de dernière génération de la FFR, une vitrine pour le rugby français"

La date de livraison du grand stade du rugby français a été fixée à l’horizon 2017. Serge Blanco, en charge du dossier, se félicitait récemment d’avoir "deux formidables projets potentiels pour la FFR". A la suite du scrutin, l’ancien international français a tenu à faire part de sa joie et de son optimisme. "Le site de l’ancien hippodrome de Ris-Orangis ouvre de nouveaux horizons pour notre discipline en France, explique-t-il. Il va permettre au stade de dernière génération de la FFR qui y sera implanté de devenir une vitrine pour le rugby français dans un espace idéalement dimensionné. Offrant une surface exceptionnelle, immédiatement disponible, le site pourra accueillir dans les meilleures conditions le stade multifonctionnel".

Alors que la surprise aurait consisté à privilégier le Stade de France, la Fédération tient enfin son antre. Avant le vote, Alain Doucet, secrétaire général, expliquait notamment le besoin d’un lieu dédié au rugby par une trop forte dépendance à d’autres événements: "On ne peut plus se permettre aujourd’hui d’être toujours à la remorque du bon vouloir d’une municipalité, de la Ligue de football professionnel ou d’un concert de Johnny Hallyday pour savoir si un match international peut se jouer".

Cinq à six matchs du XV de France par an

D’ici cinq ans, ces interrogations seront balayées. Le grand stade d’Evry devrait proposer 5 à 6 rencontres du XV de France par an. Les prévisions économiques tablent également sur 17 à 20 événements par an pour rentabiliser le projet. Plébiscitée, la candidature d’Evry l’a emporté pour deux raisons principales selon un communiqué de la FFR. D’abord "une accessibilité exceptionnelle" qui met en exergue la position de Ris-Orangis "au carrefour de l’autoroute du soleil (A6) et de la Francilienne, directement desservi par deux lignes de RER et dès 2013, par le tram-train Evry-Massy qui reliera le stade à la gare de Massy TGV, proche de l’aéroport d’Orly et, très prochainement de deux, voire trois gares TGV". Les 133 hectares ont aussi naturellement séduit le comité directeur car ils permettront l’aménagement de tous les équipements nécessaires à la viabilité du site. Le choix du constructeur de ce grand stade devrait être annoncé en 2013. Le dépôt du permis de construire et le début des travaux seront effectifs courant 2014.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |