Icon Sport

RUGBY - XV de France : Sekou Macalou, le bleu lui va déjà si bien

Macalou, le bleu lui va déjà si bien

Le 15/11/2017 à 11:17Mis à jour Le 15/11/2017 à 11:23

XV DE FRANCE - Avec Camille Chat ou Gabriel Lacroix, Sekou Macalou est l’un de ces Bleus qui ont marqué des points à l’occasion de ce second test face à la Nouvelle-Zélande. Sur la pelouse du Groupama Stadium de Lyon, le troisième ligne a donné envie de le revoir à ce niveau.

On joue la 73e minute, Henry Chavancy marque le troisième essai tricolore synonyme d’espoir. Le trois-quarts centre du Racing 92 conclut une magnifique action, quelques instants après avoir servi Sekou Macalou sur ses 22m. Peut-être inspiré par la proximité avec le périphérique lyonnais et son expérience à VII en tant qu’ailier, le troisième ligne du Stade Français avait déjà fait se lever tout le Groupama Stadium d’une folle course de 70m terminée sur un plaquage de Richie Mo’unga.

''Il y a des espaces au large et nous nous retrouvons face à des avants. Les trois-quarts fixent bien et arrivent à me faire sortir. Alors je me décale et je fonce'', glissera l’auteur de cette initiative décisive qui fait ressortir sa vitesse et sa puissance. Si le sélectionneur refusait de s’attarder sur les cas individuels - ''tous les joueurs qui ont joué ont marqué des points et certains plus que d’autres'' - Sekou Macalou fait surement partie de ceux qui peuvent rapidement bousculer la hiérarchie de Guy Novès.

Une grosse activité en touche et en défense

Pour une première avec le maillot bleu, le joueur passé par Sarcelles et Massy a joué sans complexe. ''C’était compliqué car nous avons eu une préparation très courte. Du coup, nous avons joué avec le cœur, avec envie et nous avons tout donné'', explique celui qui insiste aussi sur le mot ''plaisir''. Dominateur dans les airs avec une présence en touche remarquée, très actif en défense et loin d’être discret sur les offensives, Sekou Macalou a saisi l’occasion que constituait ce test-match contesté.

Tout va très vite pour celui qui vient de signer un premier contrat professionnel et qui a réalisé un rêve en affrontant les All Blacks. ''C’était un rêve d’enfant. Je les regardais à la télé mais sur le terrain, ils sont comme nous'', dit-il. Un poil d’insouciance dont le XV de France a tellement besoin dans une période où la pression du résultat se fait plus que jamais ressentir. ''Nous avons joué décomplexé, sans pression et c’était sympa. Ça donne envie de revenir'', ajoute-t-il. Face à l’Afrique-du-Sud ou au Japon ?

0
0