Getty Images

World Rugby répond à Bernard Laporte

World Rugby répond à Laporte
Par Rugbyrama

Le 04/11/2017 à 14:27Mis à jour Le 04/11/2017 à 16:49

COUPE DU MONDE 2023 - World Rugby, l'instance internationale du rugby, a répondu, samedi à Bernard Laporte, concernant le Mondial 2023.

Vendredi soir, dans les colonnes du Figaro, le président de la Fédération Française de rugby s'était étonné des conclusions dévoilées mardi midi par World Rugby, au sujet des différentes candidatures au Mondial 2023.

"On nous dit que nos hôtels sont moins bien qu’en Afrique du Sud alors qu’on est le pays le plus visité au monde. On nous dit qu’à Saint-Etienne, il n’y a pas assez de chambres, alors qu’ils ont organisé le championnat d’Europe de football il y a un an. On nous dit que les stades sont moins bons qu’en Afrique du Sud, alors qu’ils sont neufs", avait indiqué dans un premier temps Bernard Laporte.

World Rugby répond fermement à Laporte

Avant d'ajouter, circonspect. "On est moins bien notés sur le dopage parce qu’on nous dit qu’on est trop sévères ! Sur la sécurité, on est au même nombre de points alors qu’il y a 52 morts par jour en Afrique du Sud. C’est un truc de fou !"

La réponse de World Rugby ne s'est pas faite attendre. L'instance internationale du rugby a tancé le président de la Fédération Française de Rugby dans un communiqué paru samedi. Et le message donné a été ferme. "World Rugby se déclare préoccupé par les commentaires émis par les candidats à propos du processus de sélection de la fédération hôte et de la recommandation pour la Coupe du monde de rugby 2023, en particulier ceux attribués à la Fédération Française de Rugby", a indiqué World Rugby.

"Même si des réactions de déception et de forte émotion peuvent se comprendre, après l’annonce d’une recommandation, ces commentaires sont à la fois dénués de fondement et erronés. World Rugby a mis en place un processus de sélection de la fédération hôte transparent, objectif, professionnel et robuste. L’évaluation technique exhaustive a été effectuée par une équipe de World Rugby et des tiers experts, indépendamment examinée par le groupe The Sports Consultancy."

Bernard Laporte, président de la FFR

Bernard Laporte, président de la FFRGetty Images

0
0