Tri-Nations

L'Australie clôt le feu d'artifice

Au terme d'un match au scénario exceptionnel ponctué de huit essais, l'Australie s'impose sur le fil face à l'Afrique du Sud (41-39) grâce à une pénalité monstrueuse de l'arrière Kurtley Beale. Un exploit retentissant pour les Wallabies qui n'avaient plus gagné à Bloemfontein depuis 1933.

 
Triomphe de l'Australie - Rugby - Tri-NationsIcon Sport
 

80ème minute, Kurtley Beale passe son premier coup de pied à 50 mètres des poteaux, près de la ligne de touche. L'Australie remporte une victoire historique à Bloemfontein (41-39) où elle ne s'était plus imposée depuis 1933. Un match gagné dans les derniers instants après avoir largement dominé la première mi-temps. Dès le coup d'envoi, Bryan Habana, très critiqué depuis quelque temps, commettait la première pénalité de la rencontre. Le début d'un calvaire pour les champions du monde. L'Australie allait dominer de la tête et des épaules cette mi-temps. Beale concluait tout d'abord une superbe action australienne partie d'un lancement de jeu bien senti (10e). Quatre minutes plus tard, c'est O'Connor qui aplatissait le ballon à la suite d'une touche récupérée par les Aussies et mal négociée par les Boks (14e).

Les trois-quarts australiens se mettaient en valeur alors que la défense sud-africaine n'était pas encore entrée dans la rencontre. Moore en profitait une nouvelle fois pour marquer dans l'en-but adverse après un beau mouvement de Cooper qui menait parfaitement le jeu des siens (25e). Puis plus rien pendant un quart d'heure, le rythme retombait, la défense des Boks préférant reculer et ne plus anticiper sur les actions adverses. Les hommes de Peter De Villiers sauvaient l'honneur de ce premier acte grâce à leur star Victor Matfield qui, à l'image d'un arrière, tapait un coup de pied à suivre pour lui même et offrait sur un plateau l'essai à son centre Fourie (40e). Pas suffisant pour les supporters des Boks qui sifflaient logiquement les siens à la fin du premier acte.

Retour insuffisant des Boks

Les champions du monde revenaient sur la pelouse de Bloemfontein transfigurés et surmotivés. Le pilier Steenkamp concluait un beau travail de son paquet d'avants et marquait les premiers points de la seconde mi-temps après arbitrage vidéo (46e). Les Sud-Africains proposaient un autre rugby, axé sur le mouvement et les redoublements de passe. Ils défendaient de manière plus efficace et attaquaient avec malice. Morné Steyn se chargeait d'enfiler les points au pied et voyait ses coéquipiers travailler pour sa botte. Le centre De Villiers aplatissait ensuite le ballon sous les poteaux australiens après une mêlée aux cinq mètres bien négociée par ses coéquipiers (54e).

A l'heure de jeu, Morné Steyn réussissait l'incroyable au vue de la première mi-temps des siens : il passait une pénalité qui plaçait l'Afrique du Sud en tête de la rencontre (33-31). Le match semblait même plié au moment où Fainga'a prenait un carton jaune mérité pour plaquage dangereux et laissait ses coéquipiers en infériorité numérique (69e). C'était sans compter sur les ressources des Wallabies qui réussissaient à marquer sur une de leurs seules actions des quarante dernières minutes. Mitchell marquait entre les poteaux à la suite d'un beau mouvement initié par Cooper. Et puis arrivait la pénalité finale de Beale, à la dernière seconde, à 50 mètres des poteaux adverses. Incroayble dénouement pour un match haletant !

Les Australiens remportent la Mandela Cup, trophée opposant l'Afrique du Sud aux Wallabies au meilleur des trois matchs des Tri-Nations. Mérité au vu de la performance d'ensemble des hommes de Robbie Deans qui ont affiché plus de liant dans leurs attaques et plus de garanties défensives que leur adversaire du soir. Le ton est en revanche à la tristesse du côté sud-africain. L'avenir de Peter De Villiers s'assombrit un peu plus à un an de la coupe du monde en Nouvelle-Zélande. Les Springboks terminent derniers de ces Tri-Nations en ayant remporté qu'une seule rencontre et en affichant des limites criantes. Une page semble s'être tournée à moins que la fédération sud-africaine ne reconduise son entraîneur pour un dernier baroud d'honneur ? Réponse dans les prochaines semaines.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |