Tri-Nations

Présentation : Australie


Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 05/07/2010 à 09:54 -
Par Rugbyrama - Le 05/07/2010 à 09:54
Présentation : AustralieAvant le coup d'envoi des Tri-Nations, samedi à Auckland avec un match All Blacks-Springboks, notre site vous propose un zoom sur chaque nation participante. Coup d'envoi ce lundi avec l'Australie qui, après des tests de juin mitigés, ne fait pas figure de favorite. Loin de là...
 

. FICHE

Sélectionneur : Robbie Deans
Capitaine : Rocky Elsom
Hymne : Advance Australia Fair
Emblème : le Wallaby
Tri-Nations 2009 : 3e
Meilleur résultat : 1er (2000, 2001)

. OU EN EST L'AUSTRALIE ?

A l'inverse des All Blacks et des Springboks, les Wallabies n'ont pas impressionné lors des tests de juin. Le premier match était pourtant prometteur : ils avaient étrillé les Fidji 49-3 avec une équipe en grande partie remaniée. Ils avaient même confirmé en dominant l'Angleterre la semaine suivante (27-17), affichant notamment un jeu ambitieux et très séduisant. Mais le deuxième match contre le XV de la Rose avait réduit à néant les satisfactions nées des sorties précédentes : défaits 20-21 à Perth, les hommes de Robbie Deans avaient cruellement manqué d'envie et de réalisme. La victoire 22-15 contre l'Irlande quelques jours après n'avait pas consolé grand monde en Australie. Le plus grand souci des Wallabies à l'heure actuelle se situe en fait au niveau de la mêlée. Après quatre années de progrès, le pack australien est retombé dans ses travers. Raison principale : l'absence des cadres (Robinson, Alexander, Polota-Nau) et le lancement de jeunes joueurs inexpérimentés. Les deux essais de pénalité concédées contre les Anglais à Perth hantent encore les nuits des avants aussies...

. L'OBJECTIF : Mieux que l'an dernier

DPPI

Comme d'habitude - il faut bien l'avouer -, les pronostiqueurs tablent sur une troisième et dernière place pour l'Australie cette année. Le staff lui-même ne fait pas de la victoire finale un objectif prioritaire. Les Wallabies sont surtout en quête de constance pour l'instant. Robbie Deans en a impérativement besoin, lui qui affiche seulement 56,2% de victoires depuis son arrivée à la tête de l'équipe il y a deux ans. A un an de la Coupe du monde, l'équipe est à la recherche de certitudes. Le principal chantier tient dans la mêlée (comme expliqué ci-dessus). On peut penser que le sélectionneur rappellera des joueurs expérimentés comme Matt Dunning ou All Baxter dans le groupe qu'il annoncera jeudi. Il faudra bien ça pour faire face aux avants sud-africains et néo-zélandais, aussi féroces les uns que les autres. Bref, l'objectif des Australiens sera avant tout de faire mieux que l'an dernier. Ils avaient remporté seulement un match sur six en 2009...

. LA STAR : Rocky Elsom (27 ans, 1m97, 106 kg, 49 sélections)

Depuis sa saison au Leinster en 2008-2009, "the Rock" écrase tout sur son passage. Malgré un début de saison un peu en-dedans, Rocky Elsom avait explosé au coeur de l'hiver et pris une place prépondérante dans le titre européen glané par la province irlandaise. Retourné dans son pays à l'automne dernier, l'ancien treiziste n'a pas baissé de rythme. Toujours aussi rude à l'impact, dévastateur dans ses plaquages et omniprésent, il a réalisé une très bonne saison avec les Brumbies lors du dernier Super 14. Et c'est en tout logique qu'il a retrouvé une place de titulaire indiscutable au sein de la troisième ligne australienne. Robbie Deans a même décidé d'en faire son capitaine, lui permettant, à 27 ans, de succéder au mythique Stirling Mortlock dans cette fonction.

. LE JOUEUR A SUIVRE : Quade Cooper (22 ans, 1m86, 92 kg, 11 sélections)

Auteur d'une saison fantastique sous les couleurs des Reds, Quade Cooper s'est imposé à Robbie Deans comme une évidence. Ses excellentes performances en Super 14 et sa complémentarité avec son coéquipier aux Reds et en sélection Will Genia ont convaincu le sélectionneur de l'installer à l'ouverture. Et un an et demi après sa première sélection contre l'Italie, le Néo-Zélandais d'origine n'a pas déçu lors des tests de juin. Au milieu d'une équipe décevante, il a su briller, inscrivant notamment quatre essais lors de ses quatre derniers matchs internationaux. A 22 ans, il s'affiche comme l'un des plus grands espoirs du pays. Au point d'avoir poussé Matt Giteau au centre. Le joueur de la Western Force était pourtant positionné à l'ouverture depuis la prise de fonctions de Deans et semblait indéboulonnable. Depuis, il cherche un peu sa place et ne connaît plus, notamment, son extraordinaire réussite dans ses tirs au but.


. LA COTE RUGBYRAMA : 3e

Force est de constater que les Australiens semblent, à l'aube de ces quinzièmes Tri-Nations, ne pas avoir le niveau de leurs adversaires.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×