Top 14

Top14, 22e journée: Biarritz, si près, si loin....

Probants vainqueurs de Clermont à Aguiléra, les Biarrots veulent toujours croire à leur espoir de qualification. Mais les hommes de Laurent Rodriguez et de Didier Faugeron restent à douze points de Montpellier, dernier qualifié.

 
Biarritz, si près, si loin.... - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Ils l’ont fait. Les Biarrots l’ont fait. Ils ont mis un terme à la série de quatre victoires consécutives de l’ASMCA. Les Auvergnats n’avaient pas perdu depuis le 8 février dernier. Une vraie performance acquise grâce à une mêlée souveraine, et à des ambitions de jeu retrouvées. De toute évidence, la méthode Faugeron paye. Avec l’emblématique Laurent Rodriguez, le technicien a redonné confiance à un groupe en proie au doute depuis le milieu du mois de septembre, où il encaissa notamment six défaites de rang.

Samedi soir, Didier Faurgeron s’est régalé. Comme ses joueurs d’ailleurs, au premier rang desquels figure le Benoit Baby, auteur d’un essai en solitaire. "Aujourd'hui, on est récompensé de nos efforts. J'espère qu'on va continuer à progresser et que la prestation qu'on a fait nous serve positivement pour l'avenir et grandir tous ensemble. Il nous faut maintenant terminer en beauté la fin de saison". Faugeron abondait en ce sens: "On ne peut être que satisfait du résultat. Autant parfois on peut être frustré - il y a des matches pas si loin de ça où on est sorti sans avoir rien fait, rien entrepris - autant sur ce match-là, nos 20 premières minutes nous ont permis de faire les 20 dernières. Le contenu est plus qu'intéressant, on a vu des séquences de jeu avec du mouvement, de l'engagement, de la pénétration, du jeu au large, du jeu au pied. En tout cas, on a alterné toutes les formes de jeu et cela nous a servis".

Et maintenant ?

"Biarritz est bien sur ses deux jambes", assurait, comblé, Faugeron. "Je suis heureux qu'eux (les joueurs) se rendent compte de ce qu'ils peuvent faire. On a battu Clermont, oui on a battu Clermont". Ils l’ont fait. Maintenant, l’histoire dira si ce tour de force sera un acte fondateur, ou restera un exploit de l’inutile. Car les autres concurrrents à la qualification avancent à bon train. Montpellier s’est imposé à Grenoble, le Racing a marqué son territoire face à l’Usap, tout comme Castres face à Agen... et les Biarrots pointent toujours à douze longueurs de la sixième place, alors qu’il ne reste que quatre matchs à disputer. Le BOPB recevra la semaine prochaine Grenoble, avant d’enchaîner sur deux déplacements, à l’Usap et à Bordeaux, et de terminer par une réception du Stade français.

Impossible ? L’avenir le dira. Toujours est-il que ce probant succès est de bonne augure pour la fin de saison: il ne faut pas oublier que les Biarrots ont également un quart de finale européen à disputer le 4 mars prochain sur le terrain de Gloucester, dans le cadre de l’Amlin Cup. "Terminer en beauté", comme disait Baby le ressuscité.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |