Icon Sport

Trinh-Duc, Gorgodze, Galthié : un Toulon à l'accent montpelliérain

Trinh-Duc, Gorgodze, Galthié : Toulon a l'accent montpelliérain

Le 17/09/2017 à 10:30Mis à jour Le 17/09/2017 à 10:50

TOP 14 - La tentation est souvent grande de comparer le RCT et le MHR. Similitudes dans le recrutement, des présidents souvent à contre courant de leurs collègues du Top 14... Les deux clubs sont également liés par les joueurs et entraîneur ayant porté les deux couleurs.

Eurosport Player : Votre journal 100% numérique

Voir sur Eurosport

235 kilomètres séparent Toulon de Montpellier. Et ces dernières années, ils sont nombreux à avoir fait le trajet entre l'Altrad Stadium et Mayol. De quoi même donner des accents héraultais au XV provençal. D'ailleurs, dimanche, quatre ex de la maison ciste fouleront la pelouse de leur ancien jardin sous les couleurs du RCT : Eric Escande, Mamuka Gorgodze et François Trinh-Duc, comme titulaires, ainsi que Fabien Galthié bien évidemment.

"C'est toujours particulier de revenir", assure Escande. Formé au MHR, le demi de mêlée est arrivé sur la Rade en 2014 en même temps que Mamuka Gorgodze. Le Géorgien reste une figure à Montpellier, où il a passé neuf saisons, disputant 168 rencontres. Les deux hommes sont déjà revenus affronter leur ancienne équipe. "C'est mon club formateur et je n'oublie rien de tout ça, mais je suis passé à autre chose, je continue à tracer ma route. Même si on est toujours content d'y retourner car on a des repères et que l'on croise des gens que l'on a côtoyé", poursuit Escande.

Eric Escande, demi de mêlée de Toulon

Eric Escande, demi de mêlée de ToulonIcon Sport

Premier retour pour Trinh-Duc

Ce déplacement sera en revanche une première pour deux hommes. Et pas des moindres : François Trinh-Duc et Fabien Galthié. Le premier retrouve ainsi son club formateur et certains de ses meilleurs amis avec qui il a partagé dix années de Top 14, endossant le maillot bleu et blanc à 201 reprises. S'il avait disputé le match aller au Stade Vélodrome, la saison passée, l'ouvreur était blessé pour le retour en terres héraultaises. Le second revient avec certainement moins de nostalgie, après une aventure qui s'est terminée de façon abrupte en décembre 2014.

Signe que ce déplacement revêt une saveur particulière, Gorgodze, Trinh-Duc et Galthié ont refusé de s'exprimer tout au long de la semaine. On ne refera pas l'histoire de Fabien Galthié et de Montpellier, mais s'il conserve à Toulon la même volonté de jouer, le manager semble avoir évolué par rapport à ses années héraultaises. Sur le plan technique, il est allé s'inspirer de ce que l'on pouvait faire à l'étranger. Appliquant notamment des méthodes de travail différentes. Mais pas seulement.

françois trinh-duc montpellier joie galthié 2010-2011

françois trinh-duc montpellier joie galthié 2010-2011Icon Sport

Galthié plus tout à fait le même qu'à Montpellier

L'homme a changé. "Il a plus de recul que par le passé, à Montpellier. Il est plus patient avec les joueurs. A Montpellier, c'était parfois chaud, tendu, sur certains entraînements avec de grosses colères. Peut-être qu'à Toulon il y a plus de grands noms et il a moins besoin d'être sur le dos des joueurs", estime Eric Escande, lancé au MHR par Galthié. Plus apaisé, le Columérin conserve tout de même certaines habitudes. "Il est très exigent, notamment avec les numéros 9 et moi en particulier car il me connaît depuis Montpellier. J'essaie de répondre du mieux possible à ses attentes", conclut Escande.

Si Galthié a changé depuis ses années montpelliéraines, le MHR n'a également plus le même visage. Jack White et maintenant Vern Cotter sont passés par là avec par ailleurs un grand ménage avant l'été. Sur cet aspect aussi le MHR et le RCT ne sont pas si différents.

0
0