Getty Images

TOP 14 - Toulon s'offre le casse du siècle

Toulon s'offre le casse du siècle

Le 24/09/2017 à 18:24Mis à jour Le 24/09/2017 à 19:11

TOP 14 - Mené 15-12 à deux minutes de la fin, le RCT a frappé un joli coup ce dimanche en glanant une victoire bonifiée sur la pelouse du Stade français (15-19). Un dénouement très heureux pour les Varois, très brouillons à l'image de la rencontre.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Une victoire au forceps. Au bout du suspens, Toulon a ouvert son compteur de succès à l’extérieur (15-19). Et le RCT peut dire un grand merci à Facundo Isa. Le troisième ligne centre, auteur de l’essai décisif en toute fin de partie (78e), permet aux siens de rester à distance raisonnable du wagon de tête au classement. Une victoire importante, mais sans la manière. Marqué par un festival de ballons tombés et d’imprécisions techniques, ce choc de clôture de la cinquième journée de Top 14 n’a pas tenu ses promesses. Et va, sans doute, laisser beaucoup de regrets à des Parisiens déjà défaits pour la seconde fois de la saison à domicile. Le Stade Français reste englué dans la zone rouge.

Le Toulonnais Swan Rebbadj à la lutte avec le Parisien Alexandre Flanquart en touche

Le Toulonnais Swan Rebbadj à la lutte avec le Parisien Alexandre Flanquart en toucheGetty Images

Le bonus offensif, un petit miracle

Ce duel entre Parisiens et Varois a pourtant démarré sur les chapeaux de roue. Mais l’essai rapide de Tuisova (4e) restera le seul fait marquant d’une première période dénuée d’intérêt. La faute à des erreurs de main à la pelle et deux équipes en manque d’inspiration sur la pelouse de Jean-Bouin. Voir le RCT rentrer dans le Var avec le point de bonus offensif relève du hold-up parfait. Car si Tuisova a doublé la marque à l’heure de jeu, c’est bien le Stade Français qui s’est montré le plus dangereux au retour des vestiaires.

Les Parisiens auraient même pu (dû ?) obtenir un essai de pénalité dès la reprise. Tuisova a clairement enlevé une balle d’essai à Sergio Parisse qui arrivait lancé à 5 mètres de la ligne du RCT, après une percée de Waisea plein champ. L'ailier toulonnais a dévié la trajectoire d’un ballon qu’il n’avait pas le droit de contester. Simple carton jaune alors que l’essai semblait tout fait. Peut-être le tournant du match. Car, même si le Stade Français a pris les commandes du match grâce au pied de Steyn, Toulon est resté à portée de fusil. Avant de crucifier le XV de Greg Cooper dans les dernières secondes.

L'ailier parisien Waisea échappant à deux Toulonnais

L'ailier parisien Waisea échappant à deux ToulonnaisGetty Images

Deux de chute pour Paris à la maison

Non content d’avoir offert une victoire bonifiée inespérée au RCT, l’éclair de Facundo Isa, qui a mis notamment Julien Arias sur les fesses en chargeant avant d’aplatir, plonge aussi le Stade Français en plein doute. Battus à domicile lors de l’ouverture du championnat face à Lyon, les coéquipiers de Sergio Parisse tombent une seconde fois dans leur jardin. Et ce n’est pas le bonus défensif qui devrait les consoler. Paris reste, la tête basse, en position de relégable avec 5 petites unités. Et une troisième défaite de rang. Certains Parisiens ont beau le contester en bloc, à l’image du capitaine Sergio Parisse, ça ressemble bien à une saison de transition.

0
0