Getty Images

TOP 14 - Toulouse roule sur le Clasico !

Toulouse roule sur le Clasico !

Le 16/09/2017 à 16:14Mis à jour Le 16/09/2017 à 17:07

Le Stade toulousain a remporté le Clasico du rugby hexagonal ce samedi en ouverture de la quatrième journée de Top 14 (53-17). Dans le sillage de leur bon début de saison, les Rouge et Noir ont enfoncé le Stade français, bonus offensif à la clé.

Eurosport Player : Votre journal 100% numérique

Voir sur Eurosport

En lever de rideau de la quatrième journée de Top 14, Toulouse a puni Paris ce samedi lors du Clasico. Avec ce 53-17 bonifié (7 essais à 1), les Rouge et Noir ont trouvé beaucoup d’espaces dans la défense parisienne. Thomas Ramos a marqué un doublé d’essais quand Antoine Dupont et Jarrod Poï ont dynamisé un jeu haut-garonnais qui a redonné le sourire aux habitués du stade Ernest-Wallon. Les hommes du Capitole sont provisoirement deuxièmes du classement.

Avec un bilan comptable à l’équilibre avant cette 4e journée (1V, 1N, 1D), les Stadistes de Toulouse n’avaient pas encore concrétisé leur renouveau en cette saison malgré quelques signes encourageants. Après ce succès probant contre leurs meilleurs ennemis de ces vingt dernières années, les hommes de Mola et Servat confirment l’impression de mieux par rapport à la saison dernière. Leurs sept essais ont tous été marqués par des trois-quarts. Cela semble relancer l’idée que le jeu de mains à la Toulousaine a de nouveau droit de cité dans celle de Nougaro.

Antoine Dupont face au Stade français

Antoine Dupont face au Stade françaisGetty Images

Plus encore, les relances des Gray, Poï, Holmes ou David qui ont sans cesse trouvé des intervalles et des coéquipiers en favorisant le jeu debout sont un autre indicateur. La puissance des Rouge et Noir s’est aussi faite sentir, en même temps que le retour du fameux contre en touche si précieux du temps où Jean Bouilhou n’était pas encore devenu coach de ce secteur.

Macalou généreux et indiscipliné

Toulouse a donc largement gagné. Toulouse s’est fait plaisir. Et Toulouse engrange cinq points capitaux face à des hommes de la Capitale paradoxaux. Venus avec de louables intentions d’écarter et de relancer, les maladresses n’ont pas permis de la continuité dans le jeu des coéquipiers de Bouhraoua, auteur du seul essai des siens (54e). La défense, trop légère, n’était pas du niveau de celles qui permettent de ramener des points en déplacement.

Enfin, les fautes répétées (avec notamment ce carton jaune du très généreux Macalou, sorti sous les applaudissements, 69e) ont fini de faciliter la tâche de Stadistes rouge et noir qui rassurent tout leur monde en remportant ce Clasico croustillant. Cette large victoire sonne le retour au plus haut niveau ou presque du club français le plus titré. A confirmer.

0
0