Getty Images

TOP 14 - Teague : "Ce n'est pas acceptable"

Teague : "Ce n'est pas acceptable"

Le 18/09/2017 à 17:41Mis à jour Le 18/09/2017 à 17:56

La copie rendue par l'UBB contre le Lou est clairement inacceptable pour Rory Teague, l'entraîneur des lignes arrières. Les joueurs comme le staff vont redoubler d'efforts cette semaine avant de recevoir l'ogre montpelliérain.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

"On a n'a pas encore vu les joueurs parce que c'était séance de musculation ce matin. J'espère qu'ils auront bien réfléchi à leur performance à Lyon parce que ce n'est pas correct, ce n'est pas acceptable de jouer comme cela à l'extérieur. Quand tu ne gagnes pas les contacts, les courses, les duels, le match ne peut-être que difficile". Rory Teague, le coach anglais des lignes arrières ne mâchait pas ses mots, ce lundi midi et avouait "avoir mal dormi".

" Ce n'était pas nous"

Les presque 50 points encaissés par son équipe ont dû tourner en boucle dans les têtes de tout le staff et de l'équipe. Yann Lesgourgues, ne se cachait derrière aucune excuse : "On est passé à côté. On n'a pas été du tout présent sur l'engagement, sur notre jeu. Ce n'était pas nous. C'est vraiment dommage, car durant la semaine, on avait bien travaillé et le jour du match, on n'y était pas du tout. On a péché techniquement". Et aussi sur l'intensité, les deux qualités que le nouveau staff considèrent comme nécessaires. Et même si huit changements avaient été effectués dans l'équipe, avec deux "minots" remplaçants, l'excuse n'en semble pas être une pour les entraîneurs et l'équipe. Car cette UBB n'a "joué" véritablement que dix minutes en première mi-temps et de manière sporadique en deuxième, laissant trop d'espaces à des Lyonnais affamés et revanchards après leur défaite à Pau.

Naqalevu bien pris par deux Lyonnais

Naqalevu bien pris par deux LyonnaisGetty Images

" On va essayer de se racheter "

Avec onze essais encaissés en deux déplacements, la défense girondine montre de grands signes de faiblesse. "Ce n'est pas juste la défense" se défend Rory Teague. "Joe, c'est un bon entraîneur, il y a de bons plaqueurs dans l'équipe. C'est un peu tout : notre rythme dans le match, nos sorties de terrain, notre attaque". Alors une décompression à l'extérieur? "Ça, c'est la mentalité française... C'est le cas de beaucoup d'équipes. Mais pour nous, si tu fais un gros match à domicile, tu dois faire un gros match à l'extérieur. Parce que sinon, c'est grave". L'UBB devra pourtant bien régler ce problème de jeu sur courant alternatif.

Si l'équipe est dans la moyenne avec deux matchs perdus à l'extérieur et deux matchs gagnés à domicile, ces scores à plus de 40 points encaissés sont inquiétants. Ils peuvent aussi simplement dire que la profondeur du banc girondin n'est pas immense et qu'avec des internationaux pas encore à leur meilleur niveau, le travail reste la seule solution.

S'inspirer de Clermont

"On a pris presque 50 points, mais on ne va pas commencer à tout remettre en question. C'est le début du championnat". précise Sébastien Taofifenua. "Il faut continuer à travailler sur ce qu'on bosse depuis le début de l'année. On voit que cela peut bien marcher. Clermont en a pris 50 aussi contre La Rochelle et a été capable d'en mettre 60 le week-end d'après. Il faut s'inspirer de ça. Et se concentrer sur nous. Car c'est un gros morceau, qui nous attend". Gros, et même gigantesque avec Montpellier... Qui a passé 43 points à Toulon.

0
0