AFP

TOP 14 - "Nous nous sentons tous humiliés" : le top déclas de la quatrième journée

"Nous nous sentons tous humiliés" : le top déclas de la quatrième journée

Le 17/09/2017 à 08:30Mis à jour Le 17/09/2017 à 08:37

La détresse de Nicolas Godignon, les espoirs de Thomas Ramos, la lucidité de Jacques Brunel… Voici les phrases qu'il ne fallait manquer de cette quatrième journée de Top 14.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Thomas Ramos (arrière du Stade toulousain)

Prêté en Pro D2, à Colomiers, l'an dernier, Thomas Ramos effectue un retour gagnant au Stade toulousain. Il a été un des artisans du carton face au Stade français (53-17) avec un doublé.

" Quand on tient le ballon et qu'on arrive à accélérer, on sait que l'on peut mettre beaucoup d'équipes en difficulté. C'est ce rugby là que l'on veut pratiquer et il faut continuer sur cette voie"

Jacques Brunel (manager de l'UBB)

L'Union Bordeaux-Bègles a reçu une belle rouste à Lyon (49-14). Son manager a donc fait profil-bas après la rencontre.

" Le score parle de lui-même. Nous avons été surclassés"

Mauricio Reggiardo (entraîneur des avants d'Agen)

La Rochelle a bien failli se faire renverser face à une équipe agenaise très accrocheuse. Le promu a montré du cœur chez lui à Armandie malgré la défaite (15-20).

" Mon équipe transmet des émotions, elle ne lâche rien, elle s'accroche, et elle aurait même pu aller chercher mieux à la fin du match. Mais si on avait gagné, ça aurait été un hold-up !"

Nicolas Godignon

Brive s'est trouvé sur la route d'une ASMCA en quête de rachat, mal lui en a pris. Au bout du tunnel, un quatrième revers sans point (62-6), lourd et traumatisant pour le groupe corrézien et son manager Nicolas Godignon, dépité au micro de Canal+.

" Nous nous sentons tous humiliés et très en colère. Seul le travail peut nous remettre dans le droit chemin"
0
0