Getty Images

Top 14 - Les tops et flops de la 1re journée avec l'UBB, l'essai de Grosso et Iribaren

UBB, l'essai de Grosso, Iribaren, Stade français... Nos Tops et Flops de la 1re journée

Le 28/08/2017 à 09:35Mis à jour Le 28/08/2017 à 10:30

TOP 14 - Le comeback de Bordeaux-Bègles, l'essai d'anthologie de Grosso, la première déterminante d'Iribaren, le revers du Stade français ou un match d'ouverture bien terne, c'est à retrouver dans nos Tops et Flops de la 1re journée.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Les Tops

  • La seconde période de Bordeaux-Bègles

L'UBB a signé un magnifique come-back face à Clermont, le champion de France en titre. Fébrile dans le premier acte et ayant accusé dix points de retard (8-18, 33e), la formation girondine a su relever la tête pour ne pas connaître une grosse désillusion d'entrée de championnat. Portés par le public de Chaban, les Bordelais ont mis sur le reculoir des Clermontois qui ont craqué physiquement. A noter le très bon comportement des recrues venues de Pro D2 - Adrien Pélissié, Apisai Naqalevu et Peni Ravai (auteur d'un essai) - et le joli numéro de Jean-Baptiste Dubié qui a déposé l'Anglais Nick Abendanon pour l'essai de la victoire (32-25). Chapeau à l'UBB pour sa réaction !

Fa'asiu Futai (Bordeaux-Bègles) face à Clermont - 26 août 2017

Fa'asiu Futai (Bordeaux-Bègles) face à Clermont - 26 août 2017Getty Images

  • L'essai de Grosso
Remy Grosso (Clermont) - 26 août 2017

Remy Grosso (Clermont) - 26 août 2017Getty Images

  • Les performances de Lyon et La Rochelle
Alexis Palisson félicité par Rudi Wulf (Lyon) après son essai contre le Stade français - 26 août 2017

Alexis Palisson félicité par Rudi Wulf (Lyon) après son essai contre le Stade français - 26 août 2017Icon Sport

  • La rentrée décisive d'Iribaren

Pendant une mi-temps, on n'a clairement pas reconnu le Racing 92. Un premier acte proche du néant, avec des erreurs à gogo et une fébrilité étonnante. Castres n'en demandait pas tant jusqu'à mener aisément 3-18. Si le club francilien a finalement évité une grosse désillusion en s'imposant 25-21, il le doit en grande partie à la rentrée décisive de Teddy Iribaren. Le demi de mêlée venu de Brive, entré à la pause, a transfiguré sa nouvelle équipe. Du culot, de la vitesse et un sacré coup d'oeil comme sur cette passe au pied décisive sur l'essai de Juan Imhoff. Le facteur X du Racing 92 ce samedi, c'était lui...

Teddy Iribaren (Racing 92) contre Castres

Teddy Iribaren (Racing 92) contre CastresIcon Sport

Les Flops

  • Un match d'ouverture bien terne
Charlie Faumuina (Toulouse) face à Oyonnax - 26 août 2017

Charlie Faumuina (Toulouse) face à Oyonnax - 26 août 2017Getty Images

  • Le Stade français

Hans-Pieter Wild doit déjà sérieusement se gratter la tête. Le nouvel investisseur allemand du Stade français ne devait pas s'attendre à débuter la saison par une défaite à Jean-Bouin. Face à Lyon, les coéquipiers de Sergio Parisse avaient pourtant entamé parfaitement la rencontre avec notamment un essai de Waisea et deux pénalités de Steyn (13-0). Mais après cela, tout s'est effondré. Paris a reculé, subi les événements et craqué face à l'efficacité lyonnaise (16-25). Ayant perdu plusieurs cadres, on attendait de voir si cela allait avoir de lourdes conséquences sur le rendement du club parisien. Il est trop tôt pour tirer des conclusions mais une chose est sûre : le Stade français ne peut se rater la semaine prochaine à domicile face à La Rochelle.

Le groupe du Stade français

Le groupe du Stade françaisIcon Sport

0
0