Getty Images

TOP 14 : Le Racing 92 est-il moins pénalisé que les autres "gros" avec ce premier faux-doublon ?

Le Racing 92 est-il moins pénalisé avec ce premier faux-doublon ?

Le 02/11/2017 à 07:00Mis à jour

TOP 14 - Teddy Thomas et Virimi Vakatawa ont été les deux seuls Racingmen dans la liste initiale des 31 joueurs retenus par Guy Novès pour affronter les All Blacks le 11 novembre prochain, et protégés ce week-end en Top 14. Impossible pourtant d’affirmer que le Racing 92 n’a pas été impacté pour ce premier faux-doublon.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Virimi Vakatawa suspendu après son plaquage cathédrale contre l’UBB, Teddy Thomas sera, a priori, le seul Racingman potentiellement sur le terrain en bleu le 11 novembre prochain contre la Nouvelle-Zélande. Et donc le seul joueur sur le pont dont sera privé le duo Travers-Labit pour la réception de Pau. De là à dire que le Racing 92 est beaucoup moins impacté que les autres grosses écuries de Top 14 ? Le raccourci n’est pas si évident.

En plus de Teddy Thomas et Virimi Vakatawa, viennent en effet s’ajouter deux autres indisponibilités. Le pilier Eddy Ben Arous, absent du groupe France car victime d’une fracture de fatigue, et Bernard Le Roux, initialement dans la deuxième liste pour le round 2 contre les All Blacks à Lyon mais qui aurait été surclassé avec le jeu des blessures en troisième ligne s’il ne s’était pas blessé samedi.

Virimi Vakatawa (Racing), face à l'UBB - 28 octobre 2017

Virimi Vakatawa (Racing), face à l'UBB - 28 octobre 2017Getty Images

Dans son paquet d’avants, Laurent Travers doit préparer la réception de Pau sans deux titulaires potentiels, en stage avec leur sélection : Leone Nakarawa (Fidji) et Ben Tameifuna (Tonga). Contrairement à Teddy Thomas, les deux joueurs pourront être alignés samedi, mais sans avoir pu s’entraîner de la semaine avec le groupe ciel et blanc.

Le Racing s’en tire quand même bien

"Quand on n’a pas l’ensemble de son effectif, c’est toujours compliqué, souffle l’entraîneur des avants Laurent Travers. Et malgré les apparences, on est impacté nous aussi. Mais ce serait aussi trop facile de s’en servir comme excuse. On savait tout cela à l’avance et on a anticipé. On fait confiance à notre groupe, qui est de qualité". Un groupe qui n’a pas non plus connu la saignée attendue avec ce premier faux-doublon de la saison.

Camille Chat et surtout Maxime Machenaud, titularisé 7 fois sur 10 lors des deux derniers Tournois des Six Nations, ont été relégués dans la deuxième liste par Novès. Ils ne sont donc pas protégés pour ce week-end et pourront jouer contre Pau. Tout comme Henry Chavancy, également dans cette liste complémentaire de 14 noms. L’arrière Brice Dulin a, lui, totalement disparu des radars et demeure donc à disposition de son club durant la Tournée. Autant de cadres revanchards sur lequel compte Laurent Travers pour tirer son équipe vers le haut.

"La sélection, encore plus que le club, est une remise en question permanente. Y venir, y rester, ou y revenir, cela passe par de bonnes performances avec le club. D’où l’importance d’être le plus performant possible durant cette fenêtre internationale pour ceux qui ne sont pas dans les 31 et qui joueront avec nous en Top 14 " estime le coach de Racingmen.

0
0