Icon Sport

TOP 14 - Buttin : "Je ne regrette pas du tout mon passage à l’UBB"

Buttin : "Je ne regrette pas du tout mon passage à l’UBB"

Le 13/09/2017 à 08:57

Après deux années à l’UBB, Jean-Marcellin Buttin s’est engagé pour trois saisons avec le Lou et retrouvera ses anciens coéquipiers ce week-end. L’arrière formé à Clermont espère pouvoir enchainer à Lyon et, à 25 ans, il garde dans un coin de la tête le XV de France.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Comment jugez-vous ce début de saison avec le Lou ?

Jean-Marcellin Buttin : On est plutôt satisfait d’être dans le bon wagon. Après, à Pau, on a vu qu’il y avait encore beaucoup de chemin. C’est une bonne chose pour retourner au travail et montrer que l’on n’est pas encore vraiment solides sur tous nos matches. On doit s’améliorer sur notre capacité à jouer un peu plus chez l’adversaire et moins subir dans notre camp. Et il faut réussir à confirmer à chaque fois que l’on a de bons ballons.

Comment se passe votre intégration à Lyon ?

J-M.B. : Je me sens très bien intégré. Je prends pas mal de plaisir sur le terrain et j’espère que ça sera sympa contre les anciens coéquipiers avec, peut-être, un peu plus de pression pour moi. C’est bien de les jouer tôt dans la saison parce qu’après, on passe vite à autre chose et l’on oublie les copains d’avant.

" J’ai pris une décision pour moi sans penser aux autres"

Quel regard portez-vous sur votre passage à l’UBB ?

J-M.B. : J’ai beaucoup joué l’année dernière. Je me sentais super bien et j’avais de supers sensations. Des choses ont fait qu’au lieu de rester, j’ai souhaité un autre challenge. Je ne regrette pas du tout et cela confirme le souhait que j’avais de venir ici. Je ne regrette pas du tout mon passage à l’UBB qui m’a permis de grandir et de voir l’arrivée dans un nouveau club différemment. Je suis plus impliqué et me sens mieux dans un nouveau groupe.

Jean-Marcellin Buttin (Bordeaux-Bègles)

Jean-Marcellin Buttin (Bordeaux-Bègles)Icon Sport

Qu’est-ce qui a motivé votre choix de partir, une décision qui s’est faite tôt ?

J-M.B. : C’est ma visite avec Pierre Mignoni et le président. Le fait que Bordeaux ne savait pas trop quoi me dire par rapport à mon poste, j’ai pris une décision pour moi sans penser aux autres. Je ne regrette pas. Je suis assez content d’avoir fait ce choix là même si c’était tôt. Je n’avais pas de certitudes. J’avais besoin de me positionner assez vite pour ne pas trop cogiter et me sentir bien. Peut-être que ça n’a pas plu à certains mais, en tout cas, je me suis senti bien derrière ce choix, bien sur le terrain et cela ne m’a pas empêché de jouer.

Avez-vous senti un changement à partir du moment de l’annonce du départ ?

J-M.B. : Je me sentais peut-être plus libéré mais j’avais cette crainte de ne plus être impliqué comme j’aurais pu l’être si j’avais prolongé ou attendu. Les coaches m’ont dit qu’ils compteraient sur moi si j’étais bon sur le terrain donc c’est ce que j’ai essayé de faire.

" Je ne suis peut-être pas trop dans les plans de Novès"

Cette année, vous apportez une nouvelle concurrence au poste d’arrière au Lou.

J-M.B. : On voit qu’il va falloir se tirer la bourre et être bon tous les week-ends pour jouer à chaque fois. C’est bien, surtout avec Delon Armitage qui est un sacré joueur. On a beaucoup à apprendre de lui. Cela pousse toujours à donner le meilleur de soi-même, comme lorsque j’étais à Clermont ou Bordeaux.

Delon Armitage (Lyon)

Delon Armitage (Lyon)Icon Sport

Le XV de France est-il encore dans un coin de votre tête ?

J-M.B. : Forcément, on y pense un peu. L’année dernière, j’ai eu la sensation d’avoir fait une super saison et je me sentais super bien, titulaire. Au final ce sont deux autres joueurs de l’UBB à mon poste qui ont été pris… Je ne suis peut-être pas trop dans les plans. Si ça vient, ce sera une belle récompense mais j’ai encore pas mal de travail.

Que pensez-vous du début de saison de vos anciens coéquipiers ?

J-M.B : Ils sont très costauds ! Ils font tomber Clermont alors qu’ils sont menés. À Castres, ils font un très gros match avant de perdre le fil. Contre Paris, je pense qu’ils ne sont vraiment pas inquiétés et très sereins chez eux. Ils vont venir assez confiants et sûr de ce qu’ils sont en train de proposer. Il va falloir les prendre très vite pour ne pas trop les laisser espérer.

Propos recueillis par Julien PLAZANET

0
0