AFP

RUGBY - TOP 14 - RCT - Duane Vermeulen : "Je n'ai parlé qu'avec Toulon, je souhaite rester ici"

Vermeulen : "Je n'ai parlé qu'avec Toulon, je souhaite rester ici"
Par Rugbyrama

Le 01/11/2017 à 06:59Mis à jour Le 02/11/2017 à 13:33

TOP 14 - De retour sur les pelouses de Top 14 face à Brive, Duane Vermeulen retrouve peu à peu la forme suite à son opération au niveau du plancher pelvien durant l'été. Pas épargné par les blessures depuis son arrivée à Toulon, le troisième ligne sud-africain espère enchaîner pour sa dernière année de contrat avant de pourquoi pas poursuivre l'aventure en Rouge et Noir.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Comment allez-vous après tout ce temps loin des terrains ?

Duane Vermeulen : Ça va bien. Je suis content d'être de retour. C'est vraiment un soulagement de pouvoir s’entraîner et de pouvoir jouer à nouveau ! Tout va bien !

On a longtemps parlé d'une opération des adducteurs, mais quelle était vraiment la nature de votre blessure ?

D. V. : Je me suis fait opérer et j'ai désormais quatre vis au niveau du plancher pelvien. Je ne suis pas vraiment un docteur, je ne peux pas vous en dire plus mais on a soigné ça ! (sourire). Avant cela, ça me gênait pour courir et sur les contacts. J'ai joué avec cette blessure pendant deux ou trois mois. Je ressentais une vraie gène en fin de saison dernière. Mais vous savez, on était qualifié, on a joué cette finale et je voulais vraiment être là pour l'équipe alors j'ai tout donné.

Comment avez-vous vécu cette absence ?

D. V. : Ça me manquait énormément. C'est peut-être l'une des premières fois ou j'échange avec le coach (il discutait avec Galthié en fin de séance), j'ai rejoint l'équipe du moins l’entraînement collectif il y a tout juste deux semaines après des séances individuelles. Je suis juste content d'être de retour sur les terrains et d'apprendre à connaître tous ces gars chaque jour.

" Il y a des changements dans le plan de jeu et dans l'approche des matches"

Justement, il y a (encore) eu du changement à Toulon. Quel regard portez-vous sur le nouveau staff ?

D. V. : En tant que joueur, on est juste concentré sur ce que l'on doit faire. Dans la vie d'un club c'est comme ça, parfois il y a de nouveaux coaches ou de nouveaux joueurs mais on veut juste tous jouer et gagner des trophées. Alors certes, avec l'arrivée d'un nouveau staff, il y a des changements dans le plan de jeu et dans l'approche des matches. Mais à la fin de la journée, comme je le disais, tout le monde est concentré pour aller chercher des titres et les coaches sont intégrés à cela.

Est-ce que la philosophie de jeu de Fabien Galthié et de son staff vous correspond ?

D. V. : C'est toujours un challenge de s'adapter quand tu as aussi connu différentes équipes. Mais la façon dont le staff veut que l'on joue, c'est vraiment un bon style de rugby. La chose la plus dure désormais pour nous est de bien l'exécuter. Mais je pense que les gars sont heureux, tout le monde a la chance de pouvoir se montrer et l'équipe semble bien sur le terrain.

Duane Vermeulen - Toulon

Duane Vermeulen - ToulonIcon Sport

Vous êtes dans votre dernière année de contrat, votre nom circule dans des clubs comme les Saracens ou Lyon. Quel sera votre avenir ?

D. V. : Je n'ai parlé qu'avec Toulon. Je souhaite rester ici. Je ne suis pas le genre de gars qui change de club tout le temps... On verra ce que Mourad (Boudjellal) propose. Mais pour l'instant, je suis plus concentré sur le fait de jouer à nouveau et d'être à 100% afin de contribuer au maximum aux performance de l'équipe. Si je fais ça bien, je pense que le contrat viendra et que ça se fera naturellement.

Depuis votre arrivée, vous n'avez pas été épargné par les blessures, vous avez aussi cette envie d'enchainer sans contrainte ?

D. V. : Les blessures arrivent, c'est toujours difficile. Je ne me suis jamais ménagé, j'ai toujours joué en donnant tout ce que je pouvais. J'ai fait plusieurs saisons sans connaître de blessures en enchaînant les matches, mais parfois le corps te dit stop et qu'il faut faire attention. Pour être au top dans ton jeu, tu dois être à 100%. Maintenant, j'espère la blessure derrière moi, et pouvoir ainsi reprendre ma place au sein de l'équipe et vite revenir à un bon niveau.

" La sélection et le rugby international me manquent"

Surtout que depuis votre arrivée vous avez perdu deux finales... Cette année, ce sera la bonne ?

D. V. : J'ai très envie de gagner un titre avec cette équipe, on aimerait tous, pourquoi pas cette année mais il y a de la concurrence ! On doit prendre étape par étape. Ça commence par Agen qui arrive de Pro D2 et qui ne sera pas facile à jouer. Mais peu importe qui l'on joue finalement, c'est toujours un challenge.

Duane Vermeulen (Afrique du Sud) - 26 septembre 2015

Duane Vermeulen (Afrique du Sud) - 26 septembre 2015AFP

Novembre arrive avec ses tournées internationales. Vous n'avez plus porté le maillot de l'Afrique du Sud depuis juin 2016, ça vous manque ?

D. V. : Bien entendu, la sélection et le rugby international me manquent. Je pense qu'il y a beaucoup de choses qui se passent en Afrique du Sud en ce moment, et pas seulement dans notre sport et j'aimerais jouer à nouveau pour les Springboaks. Mais le plus important pour moi, dans un premier temps, c'est de revenir à la compétition et au niveau auquel je peux évoluer. Je n'ai pas été dans ma meilleure forme, mais j'espère faire un bon retour et pourquoi pas revenir avec la sélection. On ne sait jamais.

Dans combien de temps pensez-vous retrouver votre niveau ?

D. V. : Laissez moi deux trois matches et je serai de retour ! Il faut bien assimiler le plan de jeu et retrouver ses marques ! Mais dans deux trois matches ce sera bon;

0
0