Icon Sport

RUGBY - TOP 14 - Toulon : Le défi de Jonathan Wisniewski (RC Toulon)

Toulon : Le défi de Wisniewski
Par Rugbyrama

Le 16/11/2017 à 11:55Mis à jour Le 16/11/2017 à 17:59

TOP 14 - En l'absence d'Anthony Belleau et François Trinh-Duc, Jonathan Wisniewski devrait mener l'attaque toulonnaise face au Racing 92. Pour sa première officielle sous le maillot toulonnais, l'ancien capitaine du FCG devra saisir sa chance.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Il porte les initiales "J.W.", est joueur du RCT, évolue au poste de demi d'ouverture et a terminé plusieurs fois meilleur réalisateur du Top14. Vous dites Jonny Wilkinson ? On vous répond Jonathan Wisniewski. Arrivé à l'intersaison en provenance de Grenoble, le numéro 10 va (enfin) lancer son aventure toulonnaise face au Racing 92. Enfin ? Oui, car blessé depuis la fin juillet et la première rencontre amicale du RCT contre les Pumas Development, l'ancien capitaine du FCG n'a pas disputé la moindre minute "officielle" sous ses nouvelles couleurs. Et s'il espérait revenir contre Brive ou Agen, le staff du RCT a préféré rester prudent et attendre l'après trêve internationale. "Ça a certainement été long pour lui, mais aujourd'hui il est prêt" affirme Manny Edmonds. A l'entraîneur des trois-quarts toulonnais de poursuivre : "Il fait de bons entraînements, semble avoir retrouvé ses sensations. Jon' est en pleine possession de ses moyens."

A l'heure où Anthony Belleau et François Trinh-Duc ont quitté la rade pour le XV de France, Jonathan Wisniewski devrait donc mener l'attaque toulonnaise dimanche, face au Racing 92. Un rendez-vous forcément particulier pour le néo-toulonnais, puisque c'est au sein du club francilien qu'il a définitivement explosé au haut-niveau. Mais oubliées les sept saisons passées à défendre le maillot du feu "Racing Métro", Wisniewski aura à cœur de saisir sa chance. Au point de bousculer la hiérarchie en place ? L'ouvreur profitera en tout cas de l'absence des deux internationaux tricolores pour jouer sa carte à fond.

Jonathan Wisniewski (Toulon) - juillet 2017

Jonathan Wisniewski (Toulon) - juillet 2017Icon Sport

Oublier son faux-départ

D'autant que Toulonnais, le meilleur réalisateur du Top14 en 2010-2011 et en 2014-2015, aurait bien pu ne plus l'être. En effet, à la suite des blessures de tous ses ouvreurs, Clermont avait fait de Wisniewski sa priorité en qualité de joker médical. Mais, alors que les spéculations allaient bon train, Mourad Boudjellal avait mis un terme aux négociations d'un tweet : "Jonathan se queda" ("Jonathan reste", en référence au tweet de Gérard Piqué, sur le départ de Neymar au PSG cet été).

Passé son faux-départ à Clermont, Jonathan Wisniewski est donc Toulonnais à part entière... Au plus grand bonheur de Manny Edmonds : "Dans quel club peut-on imaginer que les deux titulaires habituels soient appelés simultanément dans la même sélection ? C'est une chose qui ne peut arriver qu'à Toulon. Maintenant, on a la chance d'avoir cinq ouvreurs de haut-niveau", comprenez Anthony Belleau, François Trinh-Duc, Louis Carbonel, Luke McAlister et donc, Jonathan Wisniewski.

Trouver ses repères

A son arrivée, le demi d'ouverture avait affirmé : "Je sais ce que j’ai envie de faire et où je veux aller. La seule chose qui m’importe c’est ma motivation. Aujourd’hui, je n’ai pas envie de me donner de limite. Il y a quelques années, je m’étais donné des objectifs: devenir international, de décrocher une sélection, de faire une Coupe du monde, d’aller chercher un titre… Mais je me suis rendu compte par expérience personnelle que quand tu te focalises sur un objectif précis, tu oublies tout ce qu’il y a autour. Tu ressens donc moins de saveur et tu as une grande déception quand tu n’arrives pas à atteindre tes objectifs. La seule chose qui m’importe lors de ces trois dernières années, c’est d’être le meilleur joueur possible et de me dire que j’ai tout fait pour arriver au meilleur niveau que je pouvais atteindre."

Arriver au meilleur niveau et atteindre ses objectifs passera donc par cette première sous le maillot toulonnais. Passé la première sortie du bus, le premier pilou pilou et les émotions qui incombent à la découverte d'un nouveau maillot, Jonathan Wisniewski aura donc la lourde responsabilité de mener le RCT au succès face à un concurrent direct aux places qualificatives. Dans un profil de métronome, moins joueur mais plus pragmatique que les autres ouvreurs de l'effectif varois, la recrue toulonnaise tentera donc de trouver ses repères. Afin que le public se rappelle aux bons souvenirs du dernier numéro 10 toulonnais qui portait les initiales "JW" ? Si la route est encore longue, Wisnieswski apportera les premiers éléments de réponse dimanche.

Jonathan Wisniewski (Grenoble) - 6 mai 2017

Jonathan Wisniewski (Grenoble) - 6 mai 2017AFP

0
0