Getty Images

RUGBY - TOP 14 - Formation, détection, identité... Les clés de la belle jeunesse de l'UBB

Formation, détection, identité... Les clés de la belle jeunesse de l'UBB

Le 07/11/2017 à 15:41Mis à jour Le 07/11/2017 à 16:15

TOP 14 - Mise en lumière par la performance de Matthieu Jalibert, la qualité de la formation de l'Union Bordeaux-Bègles ne date pas d'aujourd'hui. Elle s'appuie sur les jeunes du Club athlétique Bordeaux-Bègles Gironde (CABBG) et un recrutement très ciblé cette année.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

C'est la révélation du week-end ! Matthieu Jalibert a crevé l'écran et surtout le rideau défensif toulousain à plusieurs reprises. La performance majeure de ce jeune ouvreur a un peu occulté la présence sur le terrain de plusieurs membres de l'équipe espoirs. Cameron Woki, 3e ligne de 19 ans arrivé de Massy était ainsi titulaire. Alexandre Roumat, tout comme l'arrière Geoffrey Cros et le pilier gauche Thierry Paiva sont rentrés en jeu. Seul, Jules Gimbert, le demi de mêlée remplaçant n'a pas foulé le terrain. Et on peut aussi compter Cyril Cazeaux qui jouait l'an dernier aussi avec les espoirs.

Rory Teague, le coach des trois-quarts est très clair sur la situation de ces espoirs : "Franchement, pour moi, il ne s'agit pas de jeunes, mais de joueurs qui s'entraînent toute la semaine avec nous." L'UBB a toujours compté sur la formation. Question de chéquier, de réglementation JIFF, mais également de philosophie de jeu.

Matthieu Jalibert (UBB), consolé par Yann Lesgourgues, a raté la pénalité de la gagne face à Toulouse - Top 14 (4 novembre 2017)

Matthieu Jalibert (UBB), consolé par Yann Lesgourgues, a raté la pénalité de la gagne face à Toulouse - Top 14 (4 novembre 2017)Midi Olympique

Même avant l'arrivée de David Ortiz, l'entraîneur des espoirs, secondé par deux fidèles du Club athlétique Bordeaux-Bègles Gironde (CABBG), Jérome Scheibel et Cyril Dabadie, l'identité de jeu de l'UBB se conjuguait des Crabos aux Espoirs sur le même schéma que celui des "grands". Aussi, même si certains sont tombés dans la marmite tout petit, quelques-uns sont aussi diplômés "jeu UBB".

De Dusautoir à Serin, en passant par Machenaud

Le premier à sortir du lot fut Thierry Dusautoir, mais on peut citer aussi Maxime Machenaud, et aujourd'hui Baptiste Serin et Marco Tauleigne ; ce dernier devenu champion de France espoirs 2016 avec une bande où l'on retrouvait Gauthier Doubrère, Thierry Paiva ou Kitione Kamikamica. L'UBB sait recruter "malin" comme cette année avec les Agenais internationaux jeunes : Florian Dufour et Nathan Decron, le Biterrois Adrien Vigne et donc les fameux Woki et Roumat, mais cette politique ne date pas d'aujourd'hui.

Jacques Brunel (manager de l'UBB), face à Toulon - Top 14 (7 octobre 2017)

Jacques Brunel (manager de l'UBB), face à Toulon - Top 14 (7 octobre 2017)Getty Images

Geoffrey Cros est arrivé de Tarbes voici 2 ans, Doubrère est gersois, Uberti Landais et Etcheverry Bayonnais. Et le plus, ce sont ces trois jeunes joueurs pur CABBG. Jules Gimbert, Matthieu Jalibert et Maxime Lamothe ne se quittent pas depuis l'école de rugby. Si on ne peut ignorer que la feuille de match à Toulouse a bien été composé en fonction de l'indisponibilité des 5 internationaux et des nombreux blessés, le staff a toujours indiqué compter sur ses "Marie-Louise" : "Ils auront à respecter les standards que l’équipe a mis sur ce début de saison" expliquait Jacques Brunel avant la Challenge Cup. A eux d’être dans le tempo de l’équipe et de ce qu’elle a montré. Il va falloir être capable de prendre le relais".

Le prochain match contre Agen, la Challenge Cup et la période du Tournoi seront autant "d'opportunités pour ces joueurs de montrer ce qu'ils savent faire" comme l'indiquait le capitaine, Jandre Marais (28 ans), la veille du match à Toulouse. On sait désormais qu'ils ont su faire...

Vidéo - Ashton, Steyn, Amosa, Jalibert... Notre XV de la 9e journée

02:40
0
0