Getty Images

RUGBY - TOP 14 - Sans briller ni trembler, Clermont a disposé du Stade français

Sans briller ni trembler, Clermont enchaîne

Le 28/10/2017 à 22:39Mis à jour Le 28/10/2017 à 23:18

TOP 14 - Clermont s'est imposé à domicile, ce samedi, face au Stade français (33-10). L'ASM ne décroche pas le bonus offensif, mais entretient la bonne dynamique née de son début de campagne européenne réussi. Les Clermontois sont neuvièmes du championnat (17 points), les Parisiens dixièmes (13 points).

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Le retour au Top 14 a été laborieux pour Clermont. Après une quinzaine européenne victorieuse, l’ASMCA a enchaîné difficilement un troisième succès d’affilée, à Marcel-Michelin contre le Stade français (33-10).

Les Jaunards, menés à l’ouverture par le tout jeune Dorian Lavernhe (18 ans), ont souvent balbutié leur jeu malgré trois essais marqués (13e, 49e, 77e) mais ont construit leur succès grâce à leur très forte domination en mêlée. S’ils ne décollent pas au classement, les hommes de Franck Azéma reviennent à distance raisonnable du bon wagon.

Le Stade français victimisé en mêlée

Revanchards après deux défaites peu glorieuses en Challenge Cup, les Parisiens ont tenté de répondre présents dans l’engagement et sont bien parvenus à faire déjouer Clermont, mais ils partaient avec un trop gros handicap en mêlée fermée pour espérer quoi que ce soit au Michelin. Face à un Rabah Slimani des grands soirs pour la réception de son ancien club, Gurthrö Steenkamp a vécu un calvaire. Tordu dans tous les sens, l’ancien Toulousain a été pénalisé cinq fois en première période et a écopé d’un carton jaune sur la quatrième faute (28e). Encore pénalisé à son retour sur le terrain (40e), le Sud-Africain n’a pas passé le cap de la mi-temps.

Son remplaçant, Siegfried Fisiihoi n’a guère trouvé plus de solutions au retour des vestiaires, puisqu’il a reçu un carton jaune très rapidement (45e). De nouveau à quatorze, Paris a définitivement lâché en encaissant…un essai de pénalité pour une nouvelle faute en mêlée devant son en-but (49e).

Alivereti Raka (Clermont) marque un essai face au Stade français - Top 14 (28 octobre 2017)

Alivereti Raka (Clermont) marque un essai face au Stade français - Top 14 (28 octobre 2017)Getty Images

Clermont s’est réveillé trop tard pour le bonus

Ce n’est pourtant pas la mêlée fermée qui a lancé Clermont dans ce match mais une erreur d’appréciation de Julien Arias sur un ballon haut de Morgan Parra, qui a coûté le premier essai du match d’Alivereti Raka (13e). Mais privée de son maître à jouer Camille Lopez et sans son dynamiteur Damien Penaud, l’ASMCA s’est montrée très brouillonne dans le jeu courant, faisant tomber trop souvent le ballon.

Pas vraiment le match dont rêvait Wesley Fofana pour son retour à la compétition neuf mois après sa rupture du tendon d’Achille. Le troisième essai clermontois de Fritz Lee en fin de match à la suite d’un ballon porté (77e) a bien fait naître un frisson dans les travées de Marcel-Michelin, mais le réveil était trop tardif et un bonus offensif aurait été trop cher payé pour ce Clermont tâtonnant.

0
0