Icon Sport

RUGBY - TOP 14 - Clermont - Racing 92 : Attention, match charnière !

Clermont - Racing 92 : Attention, match charnière !

Le 21/09/2017 à 13:56Mis à jour Le 21/09/2017 à 15:32

TOP 14 - Clermont accueille le Racing 92 samedi en ouverture de la cinquième journée de Top 14 (14h45) pour un choc entre les deux derniers champions de France. Depuis deux ans, les duels entre les deux clubs ont presque toujours été des tournants dans leurs saisons respectives. La preuve par cinq.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

27 décembre 2015 : L'équipe B du Racing 92 refroidit le Michelin (16-20)

Au pied du sapin de Laurent Travers et Laurent Labit, le Père Noël a laissé les clés du coup parfait. Se payer Clermont à Marcel-Michelin avec une équipe largement remaniée, peu de monde avait osé l'imaginer, les Ciel et Blanc l'ont fait. Sur le front, d'habituelles doublures (Dubarry, Andreu, Dambielle, Brugnaut) mêlées à des bleus (Chat, Dussartre, Dupichot), ont su élever leur niveau pour faire chuter l'ogre auvergnat. "Un match fondateur dans la quête du titre car il a fait prendre conscience à l'ensemble du groupe de sa qualité" a reconnu des mois plus tard le pilier Julien Brugnaut.

Henry Chavancy félicité par ses partenaires du Racing 92 après son essai à Clermont - 27 décembre 2015

Henry Chavancy félicité par ses partenaires du Racing 92 après son essai à Clermont - 27 décembre 2015Icon Sport

17 juin 2016 : Le feu d'artifice du Rhoazon Park (33-34)

Sur le pré breton : des essais, des gestes de classe et du suspense avec une issue épique en prolongation… tous les ingrédients d'un bon blockbuster rugby réunis en une soirée. Avec au final de nouvelles larmes pour les Clermontois et l'ivresse d'un billet composté pour une finale historique au Camp Nou pour les Franciliens.

Juan Imhoff (Racing 92) file à l'essai contre Clermont - 17 juin 2016

Juan Imhoff (Racing 92) file à l'essai contre Clermont - 17 juin 2016Icon Sport

10 septembre 2016 : Cette fois, le coup du turnover du Racing 92 ne passe pas (47-10)

La saison 2016-2017 n'en est qu'à son début et le Racing n'est pas encore descendu de son nuage post-titre. La chute est assez violente avec une grosse secouée à Marcel-Michelin. Le duo Travers-Labit retente le coup de la saison passée, en titularisant plusieurs "réservistes" (Williams, Missoup, Dambielle, Tuitavake, Robinson) mais les Jaunards ne se font pas surprendre deux fois.

" On se l’était faite mettre à l’envers en demie"

"On avait tous en tête qu’on se l’était faite mettre à l’envers en demie, qu’on n’avait pas perdu sur le jeu et on avait à cœur de se rassurer", avait alors lâché, revanchard, le deuxième ligne de l’ASMCA Arthur Iturria. Une première grosse claque pour le Racing, qui en connaîtra d'autres les mois suivants. Sur et en dehors du terrain.

Camille Lopez (Clermont) file à l'essai contre le Racing 92 - 10 septembre 2016

Camille Lopez (Clermont) file à l'essai contre le Racing 92 - 10 septembre 2016AFP

25 mars 2017 : Le match qui évite au Racing 92 le bide absolu (27-24)

C'est certainement ce jour-là que les Altoséquannais ont sauvé une saison jusqu'alors désastreuse. Éliminés de la Champions Cup dès les poules, minés par des affaires extra-sportives à la chaîne, ils jouent leur va-tout sur ce match périlleux, délocalisé au stade Pierre-Mauroy de Lille.

"Ils avaient fait tourner, nous faisons une très bonne première mi-temps et malgré ça, ils reviennent et on se fait très peur à la fin, se rappelle l’ouvreur Rémi Tales. C’est la force de Clermont, d’avoir un effectif énorme". Le Racing passe par un trou de souris et se donne le droit d'y croire encore. Un espoir qui se serait éteint avec pertes et fracas en cas de défaite face aux Jaunards.

Chris Masoe (Racing 92) face à Clermont - 25 mars 2017

Chris Masoe (Racing 92) face à Clermont - 25 mars 2017Icon Sport

27 mai 2017 : Clermont prend sa revanche (37-31) !

Qualifiés in-extremis en phases finales, les Ciel et Blanc atteignent leur Everest en barrage à Montpellier (13-22), déployant un jeu exceptionnel, quasiment pas vu durant toute la saison. S’entrouvre forcément la perspective d’arpenter le même chemin que la saison passée, à savoir battre Clermont en demie et soulever le Brennus aux dépens de Toulon.

Mais la dernière goutte d’essence avait été consommée à l’Altrad Stadium. Les Racingmen arrivent exsangues à l’Orange Vélodrome de Marseille et ne peuvent pas rivaliser. Comme le Racing un an avant elle, l’ASMCA avait buté en finale de la Champions Cup contre les Saracens. Et comme lui, elle remportera le titre contre le RCT. Une semaine après avoir définitivement exorcisé le cauchemar du Rhoazon Park, le triomphe n’en fut que plus savoureux.

Dan Carter (Racing 92) face à Camille Lopez (Clermont) - 27 mai 2017

Dan Carter (Racing 92) face à Camille Lopez (Clermont) - 27 mai 2017Icon Sport

Rendez-vous samedi, 14h45, au Stade Marcel-Michelin... pour un nouveau tournant ?

0
0