Getty Images

RUGBY - TOP 14 - Brive bat le Stade français d'un point !

Brive n'est plus dernier, le Stade français peut s'inquiéter...

Le 05/11/2017 à 14:18Mis à jour Le 05/11/2017 à 15:15

TOP 14 (9e journée) - A l'issue d'une fin de match irrespirable, le CAB s'impose face au Stade français, ce dimanche à domicile (20-19). Jules Plisson a eu le drop de la gagne au bout du pied... mais a été contré. Grâce à ce succès, les Brivistes quittent la dernière place du classement, qu'ils occupaient depuis la 2e journée. Les Parisiens restent quant à eux onzièmes.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Brive n’est plus lanterne rouge de ce Top 14 ! Le CAB le doit à son courage et sa détermination, qui lui ont permis d'arracher un succès dans un match mal engagé. Le tout après une rencontre marquée par un gros déchet technique de la part des deux formations.

Paris doit se contenter du bonus défensif après avoir manqué deux balles de matches dans le final, deux fois par Jules Plisson. L’ouvreur parisien a d’abord essuyé un échec sur sa transformation de l’essai de Steevy Cerqueira (78e) puis il a vu sa tentative de drop sur la sirène contrée (80e+1).

Si l’on insiste sur le déchet, il faut aussi parler de la nervosité qui a pris le pas sur de nombreuses intentions. Les en-avants furent légion ce qui a donné une rencontre hachée où la bataille des rucks fut essentielle, tout comme le réalisme. Le Stade français a profité de deux ballons de relance pour marquer deux essais de quasiment 100 mètres par Morne Steyn (6e) et Djibril Camara (33e) pour ainsi mener 14-3 et globalement contrôler le premier acte. Une bonne défense a également permis aux Parisiens de longtemps repousser les assauts adverses... jusqu'aux derniers instants avant la mi-temps.

Hugh Pyle ballon en main, devant Mathieu De Giovanni(Stade français), face à Brive - Top 14 (5 novembre 2017)

Hugh Pyle ballon en main, devant Mathieu De Giovanni(Stade français), face à Brive - Top 14 (5 novembre 2017)Getty Images

Un essai avant la mi-temps qui change tout

Le tournant intervient très certainement quand le CA Brive fait le choix de la pénaltouche après la sirène, toujours dans le premier acte. La décision vient du banc et dans la continuité de l’action intervient l’essai de Thomas Laranjeira (40e+2). Les Coujoux rentrent alors aux vestiaires sur un score de 10-14 mais sur une note positive. Ils capitaliseront sur cela pour la suite. Une inspiration de Mathieu Ugalde fera le reste, en inversant sa course en sortie de mêlée pour s’en aller marquer sur un service de Samuel Marques (63e).

Si les Parisiens ont su marquer un premier essai cette saison dans les 20 dernières minutes, cela n’a pas suffi à remporter ce match qu’ils semblaient maitriser. La frustration est logique. Les Brivistes décrochent seulement leur deuxième succès depuis le début de la saison et celui-ci devrait compter, ne serait-ce que sur l’aspect mental.

0
0