Getty Images

RUGBY - TOP 14 Bordeaux-Bègles écrase Oyonnax (9-39)

Bordeaux-Bègles sans pitié pour Oyonnax

Le 30/09/2017 à 19:59Mis à jour Le 01/10/2017 à 09:12

TOP 14 - L'Union Bordeaux-Bègles a signé un succès porteur et bonifié sur la pelouse d'Oyonnax (9-39), samedi. Les Bordelais, qui ont effectué une bonne opération comptable au classement, ont remporté leur tout premier succès sur la pelouse d'Oyonnax.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Une première historique ! Après s’être cassée les dents pendant 13 ans sur la pelouse de Charles Mathon, l’Union Bordeaux-Bègles repart enfin du Haut-Bugey avec un succès. Et pas des moindres. Un succès bonifié (9-39) à l’issue d’une partie maîtrisée et appliquée, malgré des trombes d’eau. Très solides en défense et surtout dévastateurs en mêlée fermée, les Girondins ont fait la différence dès le retour des vestiaires, après le carton rouge brandi contre Maxime Veau. Clairement le tournant du match.

Auteur d’un plaquage cathédrale sur Marco Tauleigne alors que le score était de 9-13, le trois-quarts centre de l’USO a, involontairement, plombé son équipe. Les hommes d’Adrien Buononato attendaient beaucoup de cette réception pour livrer un match plein. Ils en sortent finalement groggys.

Une conquête aux petits oignons

La 11ème confrontation à Mathon fut donc la bonne. Bastion imprenable depuis 2004, le Stade de l’Ain a fini par assister à une victoire girondine. Et le fameux adage "no scrum, no wim" tient tout son sens à l’issue de ce duel disputé dans des conditions climatiques difficiles. La pluie ne cessant de s’abattre sur les 30 acteurs. Littéralement désossé en mêlée, tout au long de la partie, le XV d’Oyonnax a payé la note dès la 11e minute de jeu. Avec un essai de pénalité accordé par M. Chalon, devant la supériorité du pack girondin sur une mêlée fermée à 5m de la ligne adverse.

Pourtant, même bousculée en conquête, l’USO a fait mieux que résister durant le premier acte. Dans le jeu. Et au tableau d’affichage. Mais, menés de 4 points à la pause, Oyonnax a finalement explosé en vol à partir de la 44e minute. La faute à un plaquage dangereux de Maxime Veau. Son vis-à-vis, Marco Tauleigne est retombé sur la tête. Carton rouge indiscutable. Et à 14 contre 15, le Champion de France en titre de PRO D2 a sombré face au huit de devant concocté par Jacques Brunel et son staff. L’UBB n’a pas eu de mal à planter quatre essais supplémentaires (51e, 55e, 67e, 76e) pour repartir avec un bonus.

Bordeaux confirme, Oyo se complique la tâche

Déjà séduisants le week-end dernier en s’offrant le scalp du leader Montpellier, les coéquipiers de Simon Hickey prouvent que leur précédent festival offensif n’était pas un feu de paille. Ils signent leur première victoire de la saison à l’extérieur, après deux voyages infructueux, à Castres et Lyon. Et restent accrochés au wagon de tête.

En revanche, avec une troisième défaite consécutive dans la besace, Oyonnax se met en danger en bas de tableau. Déjà tenu en échec face à Toulouse lors de l’ouverture du championnat, le promu laisse échapper encore de précieux points à domicile. La réception de la Section Paloise samedi prochain s’annonce déjà comme un possible tournant dans la saison des Haut-Bugistes.

Simon Hickey (Bordeaux-Bègles) lors d'Oyonnax - Bordeaux-Bègles / 6e journée de Top 14

Simon Hickey (Bordeaux-Bègles) lors d'Oyonnax - Bordeaux-Bègles / 6e journée de Top 14Getty Images

0
0