Icon Sport

Raconte-moi ton essai : Daubagna, comme à la piscine

Raconte-moi ton essai : Daubagna, comme à la piscine
Par Rugbyrama

Le 06/12/2017 à 16:13Mis à jour Le 06/12/2017 à 16:53

Auteur de l'essai qui relance les Palois, Tibault Daubagna a prit énormément de risque samedi, avant de plonger au-dessus du ruck pour redonner l'avantage à la Section.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

On joue la 43e minute de jeu, et alors qu'ils sont menés chez eux par l'UBB, la section redémarre tambours battant cette deuxième mi-temps. Obtenant une pénalité plein axe sur la ligne des 22, Daubagna prend tout les risques et emballe le match. "Je vois que les joueurs de l'UBB ne sont pas replacés, certains sont au sol, d'autres ne sont pas à 10 mètres. Il fallait accélérer le jeu ". Il joue donc rapidement cette pénalité, il part tout droit et remet les locaux dans l'avancée. Slade prend alors le relaie. Il écarte pour Stanley qui trouve l'intervalle en éliminant 4 joueurs. Il est repris à un mètre du poteau. Mais Daubagna s'est déjà relevé et nettoie le ruck en repoussant Diaby (rien que ça). Lespiauck relève le ballon s'enroule autour de son défenseur, mais ne parvient pas à entrer dans l'en-but.

" C'est la première fois que je marque comme ça "

Le ballon sort alors du ruck dans les mains du 9. Plusieurs solutions s'offrent à lui. La passe, l'essai au pied du poteau... " Je lève la tête, et je vois qu'il manque des joueurs dans cet espace-là" (juste à droite derrière le ruck). Daubagna ramasse le ballon, et avec la même aisance qu'un lièvre, il se propulse au-dessus du ruck pour retomber une fraction de seconde plus tard dans l'en-but. " C'est un essai à l’instinct, ça se joue sur la réactivité, c'est la première fois que je marque comme ça ". Un essai qui permet à la Section de repasser devant 13-11. Victoire finale 27-17.

Son essai de rêve

Contrairement aux autres arrières interrogés, Thibault Daubagna ne rêve pas d'un essai de 80 mètres. " L'idéal, ce serait une belle feinte de passe puis un départ au ras à 20, ou 30 mètres de l'en-but ça sera déjà pas mal ."

Propos recueillis par Baptiste Barbat.

0
0