Eurosport

Oscars Midi Olympique : Lopez sacré !

Oscars Midi Olympique : Lopez sacré !
Par Rugbyrama

Le 07/11/2017 à 21:20Mis à jour Le 07/11/2017 à 22:02

Auteur d'une fin de saison 2017 exceptionnelle, l'ouvreur clermontois décroche le 64e oscar d'or Midi Olympique. À ses côtés, Kevin Gourdon (argent) et Guilhem Guirado (bronze) complètent le podium.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Et c'est donc Camille Lopez, ouvreur de Clermont et du XV de France, qui remporte le 64e oscar Midi Olympique. Comptant parmi les favoris de la short-list qui s'était dégagée dans la dernière ligne droite (comprenant également Parra, Guirado, Gourdon ou encore Serin), l'ouvreur des Auvergnats rafle la mise et succède à Maxime Machenaud au prestigieux palmarès des Oscars d'or.

Gravement blessé (fracture de la malléole), c'est plâtré mais tout sourire que Lopez est monté sur la scène du Pavillon Vendôme pour recevoir son prix, devant plus de trois-cent convives parmi lesquels on comptait Boris Diaw, Audrey Fleurot, Florent Manaudou mais aussi de grandes gloires de l'histoire du rugby. A commencer par les All Blacks Michael Jones, Gary Whetton et Zizan Brooke. Aux côtés de Lopez, Kevin Gourdon (argent) et Guilhem Guirado (bronze) complètent le podium.

A Mauléon, déjà...

À travers Lopez, c'est évidemment tout le club de Clermont, finaliste de la dernière Coupe d'Europe et champion de France en juin dernier, qui est récompensé. Un pied de nez aux dernières « Nuits du rugby », lors desquelles le meilleur club français de la dernière saison n'avait reçu que le prix du meilleur public. "Je suis d'abord fier pour Camille" apprécie le président clermontois Eric de Cromières, évitant toute polémique. "Que ce soit en équipe de France, en Top 14 ou en Coupe d'Europe, il a fait des matchs exceptionnels.

Camille Lopez - Clermont

Camille Lopez - ClermontAFP

Il mérite tout ce qui lui arrive. D'ailleurs, je pense que les progrès de l'équipe de France l'an dernier ne sont pas étrangers à ses performances". Présent à la soirée, le président du groupe La Dépêche Jean-Michel Baylet livrait lui un point de vue affectif : "Sur l'ensemble de la saison, il est tout simplement le meilleur joueur français. Le meilleur à son poste, clé, malgré sa blessure du moment. Il relance, il attaque, il défend, il dirige le jeu avec talent. Il est proche de la perfection et je suis fier de lui remettre cet oscar".

Jean-Michel Baylet n'a d'ailleurs pas manqué d'apprécier le parcours atypique de l'ouvreur clermontois. "Je me souviens ô combien de lui sous les couleurs de Mauléon que, à l'époque, il avait affronté avec cette équipe mon club de cœur, Valence d'Agen, en Fédérale 1. J'avais déjà vu ce talent. Et c'est la preuve que le rugby des campagnes, celui des petites villes, est le creuset pour le rugby de haut niveau. Il faut l'aider et le soutenir !".

Grand bonhomme de la fin de saison

Résumer la saison de Lopez aux succès de son club serait pourtant trompeur. Parce que l'enfant de Mauléon a été un des immenses artisans de ce conte de fée. Connu pour son audace, son appétence pour un rugby offensif, spectaculaire et sa capacité à surprendre l'adversaire, Lopez a ajouté, en plus cette saison, cet aspect décisif que tous espéraient de lui.

Camille Lopez

Camille LopezGetty Images

Grand bonhomme des quarts et demi-finales de Coupe d'Europe (trois drops absolument décisifs en deux matchs), exceptionnel en demi-finale de Top 14 face au Racing 92 et leader de tous les instants de la finale, il a conduit les siens jusqu'au sacre. "Un des plus grands souvenirs de ma carrière" confiera plus tard Lopez. Depuis ce mardi, il a un trophée de plus à positionner sur l'étagère.

0
0