Icon Sport

Toulon - Castres (26-22), l'antisèche - Toulon ne peut se passer de Halfpenny en demie

L'antisèche : Toulon ne peut se passer d'un Halfpenny à ce niveau en demie...

Le 20/05/2017 à 00:54Mis à jour Le 20/05/2017 à 01:07

TOP 14 - Si Toulon a dompté Castres, il le doit en grande partie à son arrière et buteur Leigh Halfpenny. Le Gallois devait partir avec les Lions britanniques lundi prochain mais le RCT a fait le forcing pour le garder au moins pour la demie contre La Rochelle. Quand il est à ce niveau, il est indispensable à Toulon. Notre antisèche.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Le jeu : D'une violence rare

"Quelle fierté d'entraîner cette équipe !" Christophe Urios a tenu à tirer un grand coup de chapeau à ses joueurs, conscient que ces derniers n'avaient rien à se reprocher sur ce match. Dans la dimension physique, le CO a clairement relevé le défi imposé par le RCT. Ce fut même un combat impressionnant, avec des chocs et des déblayages à la limite de la violence. Quoi qu'il en dise, le char d'assaut toulonnais a trouvé du répondant en face de lui. Il a même eu besoin de carburant pour ne pas craquer quand il s'est retrouvé sans deux de ses joueurs et mené à la marque après un essai de pénalité. Mayol s'est alors mis à pousser ses troupes qui ont retrouvé une énergie insoupçonnée. Pour faire basculer ce barrage en sa faveur. Mais que ce fut chaud...

Les joueurs : Halfpenny royal

Un sans faute au pied (6/6), un essai qui a fait basculer la rencontre... Oui, Leigh Halfpenny (21 unités) a été le grand artisan de la victoire de Toulon lors de ce barrage. La preuve que les grands joueurs répondent toujours présents lors des matches décisifs. S'il a été plusieurs fois pénalisé, le troisième ligne Liam Gill a abattu un travail monumental. Gros match également pour Guilhem Guirado et Romain Taofifenua. Copie plus terne pour Drew Mitchell.

A Castres, saluons la performance du jeune troisième ligne Anthony Jelonch, omniprésent. La charnière Kockott - Urdapilleta (6/6 au pied pour l'Argentin) s'en est plutôt bien tirée alors que le triangle arrière Smith - Bérard - Caminati s'est montré un ton en dessous.

Leigh Halfpenny et Guilhem Guirado (Toulon) - 19 mai 2017

Leigh Halfpenny et Guilhem Guirado (Toulon) - 19 mai 2017Icon Sport

Le facteur X : Les cartons jaunes du RCT

Christophe Urios l'avait bien senti : Toulon a souvent montré qu'il avait du mal en seconde période. Le CO a alors tenté d'accélérer dès le retour des vestiaires. Avec succès car le RCT s'est retrouvé en double infériorité numérique avec les sorties de Gill et Mitchell. L'essai de pénalité accordé par M. Ruiz donnait même 6 longueurs d'avance à Castres (13-19). On pensait sincèrement que les Toulonnais allaient s'effondrer : c'est l'inverse qui s'est finalement produit. Comme révoltés, les Toulonnais ont ressorti les griffes et retrouvé de l'allant, marquant même un essai à 14 contre 15. Le tournant du match. En infériorité numérique, la bande de Richard Cockerill a su inscrire 10 points. Fort.

Le tweet moqueur... mais gentil

La stat : 3

Christophe Urios a une histoire bien particulière avec les barrages du Top 14. Ce vendredi, il disputait son 3e... et il les a tous perdus. Tout d'abord avec Oyonnax puis par deux fois avec le CO.

Christophe Urios (Castres)

Christophe Urios (Castres)AFP

La décla : Guilhem Guirado (talonneur de Toulon)

" On va retrouver un épouvantail en demie avec La Rochelle. Ce n'est pas jeter des fleurs à cette équipe mais elle a marché sur tout le monde cette saison. Elle a dominé de la tête et des épaules le championnat."

La question : Halfpenny est-il indispensable à Toulon ?

On comprend bien pourquoi Toulon s'est battu bec et ongles afin de pouvoir disposer de Leigh Halfpenny pour la prochaine demie du Top 14. Le canonnier gallois est un grand joueur et même s'il a souvent été décrié, passant plusieurs fois à côté de ses matches, il n'en reste pas moins un fantastique joueur. Déjà de par sa précision au pied. Mourad Boudjellal avait régulièrement pesté contre l'absence d'un buteur de haut niveau depuis la retraite de Jonny Wilkinson, "ce joueur à plus de 80% de réussite" comme il l'a souvent répété. Halfpenny s'est rappelé ce vendredi au bon souvenir de son président. Et ce n'est pas la première fois cette saison...

L'essai de Leigh Halfpenny (Toulon) face à Castres - 19 mai 2017

L'essai de Leigh Halfpenny (Toulon) face à Castres - 19 mai 2017Icon Sport

"Il sera là pour les demi-finales", a déclaré Richard Cockerill alors que les Lions britanniques se regrouperont à partir de lundi pour leur tournée en Nouvelle-Zélande. Face à La Rochelle, le RCT aura encore besoin de lui. D'autant que la formation varoise n'a pas forcément de solution de secours. Le Japonais Goromaru n'a quasiment jamais joué, ne répondant pas aux attentes. Trinh-Duc manque de fiabilité. Reste Escande mais il faudrait de ce fait écarter Tillous-Borde et le mettre sur le banc. Pas forcément dans les plans toulonnais. Vous avez donc bien suivi : Halfpenny est indispensable.

Cockerill a en revanche indiqué que "pour le moment" Halfpenny rejoindrait les Lions britanniques après la demi-finale, même si Toulon se qualifiait pour la finale, prévue le 4 juin au Stade de France. Ça, c'est plus problématique. Mais avant d'y penser, Toulon a une demie à jouer...

0
0