Icon Sport

Top 14 - Toulouse aurait besoin de 3 millions d'euros...

Toulouse aurait besoin de 3 millions d'euros...

Le 18/04/2017 à 11:43

TOP 14 - Ce n'est un secret pour personne : les finances du Stade toulousain ne sont pas au mieux. Le club aurait besoin de 3 millions d'euros environ. Ce n'est pas rien.

Sale temps pour le Stade toulousain. En plus d'une non-qualification pour les phases finales du Top 14 (une première depuis 41 ans) et une probable absence en Champions Cup l'an prochain, le club haut-garonnais voit ses finances être clairement dans le rouge. La Dépêche du Midi annonce que le club le plus titré de l'Hexagone chercherait 3 millions d'euros environ. 1,5 millions afin de combler le déficit actuel et 1,5 million pour reconstituer les fonds propres dans l'optique de la saison prochaine.

Vidéo - Lafond : " Le Stade Toulousain prouve que les mythes finissent toujours au placard"

03:55

Bref, ce n'est pas rien et cela symbolise la période noire que traverse le Stade toulousain. Sur le plan sportif mais aussi en coulisses. La gueguerre interne pour la présidence pourrait toutefois se régler en juin prochain lors des élections. A noter qu'une réunion du Conseil de surveillance est prévue la semaine prochaine afin d'évoquer les futurs contours du club.

Les recrues viendront

L'avenir, Toulouse s'y penche activement. Car un club de ce standing se doit d'endiguer au plus vite sa chute vertigineuse. Quelle que soit la future présidence, il semble que l'entraîneur en chef Ugo Mola - à qui il reste une année de contrat - restera en place. Si un mouvement est effectué, il se pourrait bien que Jean-Baptiste Elissalde, en charge des trois-quarts, en fasse les frais.

Jean-Baptiste Elissalde, l'entraîneur des 3/4 de Toulouse

Jean-Baptiste Elissalde, l'entraîneur des 3/4 de ToulouseIcon Sport

Le recrutement pourrait-il être chamboulé ? Toutes les recrues (Pointud, Faumuina, Madaule, Holmes, Kolbe et Dupont) viendront car aucune clause en cas de non-qualification pour la Coupe d'Europe ne figure dans leurs contrats. Reste à voir quelle va être la réaction de la DNACG. Elle seule peut remettre en question le recrutement, surtout si Toulouse ne disposait pas en fonds propres de 20 % de sa masse salariale. Le Stade a fait le maximum pour faire partir des joueurs à fort salaire (Albacete, Johnston, McAlister et probablement Dusautoir) et compte s'appuyer pour les années à venir sur des jeunes du cru (Verhaeghe, Bonneval, Ntamack).

0
0