Icon Sport

Top 14 - Toulon menacé d'une relégation, bras de fer entre Boudjellal et l’association du RCT

Toulon menacé d'une relégation, Boudjellal a jusqu'au 28 juin pour agir
Par Rugbyrama

Le 20/06/2017 à 12:23Mis à jour Le 20/06/2017 à 17:32

TOP 14 - Coup de tonnerre : le club de Toulon serait sous la menace d'une relégation en Pro D2. La raison : un trou de l'ordre de 2 millions d'euros. Celui-ci pourrait être comblé par le président Mourad Boudjellal. Reste à voir quelle sera la réaction de l'association du club.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Selon Var Matin, Toulon, finaliste du dernier Top 14, serait sous la menace d’une relégation administrative en Pro D2 s’il ne répondait pas aux demandes de la DNACG. Le gendarme financier a en effet demandé au président Mourad Boudjellal de procéder à une augmentation de capital (2 millions) afin de répondre à sa situation financière. Il est notamment question de provisionner l’amende de 1,7 millions d’euros que le RCT doit verser à son ancien équipementier, Puma, après une rupture de contrat abusive. Convoqué devant la DNACG avant le 30 juin, le club varois doit apporter les fonds avant son audition.

Alors que la situation semblait devoir se régler, Boudjellal n’a pas trouvé d’accord avec l’Association pour régler la question de l’augmentation de capital. Ce dernier détient 51% des parts, contre 49% au secteur amateur du club. Un équilibre qui serait maintenu si l’apport (2 millions d’euros) est partagé entre les deux entités. Pour l’heure, l’Association n’en aurait pas les moyens financiers.

Mourad Boudjellal (président de Toulon)

Mourad Boudjellal (président de Toulon)AFP

Maintien ou retrogradation ?

Mais elle refuserait également que Mourad Boudjellal, s’il portait seul cet investissement, augmente son actionnariat et devienne plus largement majoritaire. "Il ne faut pas pour autant lui laisser les mains libres et permettre ainsi à n'importe qui d'entrer dans le capital. On veut avoir un droit de veto sur les décisions futures. Au nom du seul argent, on ne peut pas brader l'histoire du club", a déclaré Alex Massari, président de l’Association, à Var Matin. "Je ne lui signerai pas de chèque en blanc".

Du côté de la DNACG, on attend de connaître la position définitive du club pour trancher l’avenir du vice-champion de France. Quelles sanctions possibles ? La limitation de la masse salariale ne pourrait pas être possible au regard du montant à payer à Puma. La menace d'une rétrogradation prend de ce fait du sens. Ce sera soit un maintien, soit une rétrogradation.

Emmanuel Massicard (Midi Olympique)

0
0