Icon Sport

TOP 14 - Timoci Nagusa (Montpellier) : "Je suis sûr d’être plus fort que jamais !"

Nagusa : "Je suis sûr d’être plus fort que jamais !"

Le 21/10/2016 à 15:28

TOP 14 - Timoci Nagusa, l'ailier de Montpellier, s'est expliqué sur les raisons de son retard et s'est entretenu avec le président Mohed Altrad et l'entraîneur Jake White. Il avoue qu'il respectera la décision que prendra le club et ne remettra pas en cause les éventuelles sanctions.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Exclusivité Eurosport Player : Suivez 100% du championnat !

Voir sur Eurosport

Timoci Nagusa est donc revenu en France. A Montpellier. Avec plus de deux mois de retard. L’ailier fidjien a dû s’expliquer auprès de ses employeurs. "A la fin de la réunion, nous étions tous satisfaits", a déclaré l’ailier du MHR dans Midi Olympique. Désormais, il est dans l’attente de la décision que va prendre le club. Il ne peut pas s’entraîner jusqu’à lundi et ne sera pas dans le groupe héraultais qui accueillera la province irlandais du Leinster dimanche.

Si "pour des raisons contractuelles" il ne peut pas "préciser exactement" les raisons de son absence, Nagusa s’est livré à quelques confidences. "Je voulais régler mes problèmes là-bas. Je sais que plus de deux mois de retard c’est beaucoup, mais j’ai choisi de privilégier ma famille". Tout en précisant qu’il ne pouvait faire autrement et que cela lui a été bénéfique. "Je suis revenu plus sage, plus responsable, j’ai les idées claires. Je suis sûr d’être plus fort que jamais. Avant, je ne voulais jamais rentrer des Fidji. Là, je n’ai jamais été aussi heureux de revenir en France. Je suis un homme meilleur".

Timoci Nagusa, l'ailier de Montpellier

Timoci Nagusa, l'ailier de MontpellierIcon Sport

" Quand j'ai pris la décision de rester aux Fidji, j'ai eu peur d'être viré"

Bien sûr, son retard ne restera pas sans conséquence. Nagusa en est conscient. Et assume. "J’ai dit à Jake White et au président Mohed Altrad que quoi qu’il arrive, je respecterai leur décision et ne la remettrai pas en cause. [...] Je sais déjà que je ne vais pas toucher la totalité des primes que je devais percevoir (il n’était également plus payé NDLR). [...] Quand j’ai pris la décision de rester aux Fidji, j’ai eu peur d’être viré. J’ai vu ce qu’il s’est passé pour Timoci Matanavou (licencié par Perpignan pour un retard NDLR)".

Au Fidji, s’il s’est occupé de ses "problèmes", Nagusa n’a pas oublié de s’entretenir sur le plan physique. "Je suis rentré avec seulement trois kilos de plus qu’avant mon départ. D’habitude, après quatre mois d’absence, je revenais avec dix ou dix-huit kilos de trop", souligne-t-il. "Maintenant que tout est réglé, je n’ai qu’une hâte : retrouver la compétition. J’en meurs d’envie". La balle est dans le camp du MHR...

Timoci Nagusa (Montpellier) - 19 mars 2016

Timoci Nagusa (Montpellier) - 19 mars 2016Icon Sport

L'intégralité de l'entretien de Timoci Nagusa est à retrouver en page 27 de Midi Olympique de ce vendredi...

0
0