Icon Sport

Top 14 ou Challenge Cup ? Le Stade français ne veut pas choisir

Top 14 ou Challenge Cup ? Les Parisiens ne veulent pas choisir...

Le 18/04/2017 à 15:38

TOP 14 - Malgré un groupe largement remanié par rapport à la dernière victoire contre Pau (51-16), le Stade français se déplace mercredi à Castres (20h45) avec l’ambition de préserver ses chances de qualification en phases finales du Top14. Mais les Parisiens ne devront pas se laisser perturber par la demi-finale de Challenge Cup, dimanche contre Bath.

C’est une phrase toute faite mais le Stade français vit sans doute la semaine la plus importante de sa saison. Entre l’annonce attendue d’un repreneur, le match en retard de la 21e journée, mercredi (20h30), face au Castres Olympique et la demi-finale de Challenge Cup contre Bath (dimanche, 13h30), les prochains jours pourraient propulser les Parisiens sur une dernière ligne droite complètement folle. "Si on perd nos deux matches cette semaine, il n’y aura plus d’espoirs. En revanche, si on les gagne, on sera capable d’aller plus loin", confie le Directeur Sportif Gonzalo Quesada.

Geoffrey Doumayrou et Jules Plisson (Stade français) face à Pau - 15 avril 2017

Geoffrey Doumayrou et Jules Plisson (Stade français) face à Pau - 15 avril 2017Icon Sport

Dès mercredi, donc, sur la pelouse de Pierre-Antoine, les coéquipiers de Sergio Parisse essaieront de poursuivre leur série de trois victoires en Top 14 dans le cadre de la rencontre initialement programmée le 18 mars dernier et qui fut un temps menacée d’annulation en raison de la guéguerre entre la FFR et la LNR.

" Si on perd nos deux matches cette semaine, il n’y aura plus d’espoirs. En revanche, si on les gagne, on sera capable d’aller plus loin (Gonzalo Quesada)"

Quatre jours après leur démonstration face à la Section Paloise (51-16), l’intégralité des joueurs titulaires samedi à Jean-Bouin observeront la confrontation contre le CO derrière leur écran TV ou depuis le banc des remplaçants. "Ne soyez pas surpris, il y aura quinze changements dans le quinze de départ. On ne peut pas faire plus", préfère plaisanter Quesada. "Par rapport à la santé des joueurs, c’était hors de question de faire redémarrer des mecs qui ont joué samedi. Mais il y aura une équipe très compétitive avec des mecs qui voudront montrer qu’on pourra compter sur eux pour les gros matches qui arrivent". Outre ce turnover, les Parisiens seront privés des Internationaux Rabah Slimani, Sergio Parisse, Jonathan Danty et Djibril Camara qui, initialement, ne devaient pas disputer ce match en raison d’un doublon avec le Tournoi des 6 Nations.

Alexandre Flanquart (Stade français)

Alexandre Flanquart (Stade français)Icon Sport

Si certains jeunes joueurs connaîtront leur première titularisation cette saison en Championnat, les cadres tels que Jono Ross, Morne Steyn, Jérémy Sinzelle ou bien encore Alexandre Flanquart, de retour à la compétition après cinq mois d’absence, seront bien là pour apporter leur expérience. "Ça fait quatre semaines, même un peu plus, qu’on est sur cette euphorie. Malgré un groupe remanié, c’est à nous de garder cette dynamique", insiste le deuxième ligne international. "On a largement la force d’aller faire quelque chose à Castres. Mais on a cette responsabilité de préserver nos chances pour la fin de saison".

" On ne peut que se satisfaire d’avoir retrouvé cet état d’esprit qui nous a manqué les deux dernières saisons (Alexandre Flanquart)"

Une responsabilité qui sera bien aidée par l’euphorie qui déferle sur les joueurs parisiens depuis la fusion avortée avec le Racing 92. "Les circonstances font que la fin de saison est plus palpitante que ce que j’attendais", sourit Flanquart. "On ne peut que se satisfaire d’avoir retrouvé cet état d’esprit qui nous a manqué les deux dernières saisons. Il nous manquait ce petit truc qui faisait qu’on était à 200% les uns pour les autres. On l’a vu face à Pau, les mecs se battaient pour le copain à côté".

Gonzalo Quesada (Stade français) - 5 novembre 2016

Gonzalo Quesada (Stade français) - 5 novembre 2016Icon Sport

Reste que la demi-finale européenne face à Bath pourrait démobiliser le groupe et briser cette dynamique impressionnante. "Peut-être qu’inconsciemment, certains joueurs pensent au match contre Bath mais notre objectif commun, c’est de faire un bon match contre Castres", assure Gonzalo Quesada. "Jusqu’à jeudi, il n’y aura aucun mot sur Bath même si c’est devenu un gros objectif". Mais qu’on se le dise, que ce soit en Top 14 ou en Coupe d’Europe, le Stade français a retrouvé un appétit insatiable !

0
0